Dépôt numérique
RECHERCHER

Investir l'espace entre les immeubles : cuisine de rue et (re)vitalisation urbaine à Montréal

Mathieu, Alexandra (2016). Investir l'espace entre les immeubles : cuisine de rue et (re)vitalisation urbaine à Montréal Rapport-stage. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 189 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (202MB) | Prévisualisation

Résumé

En octobre 2014, le projet-pilote visant à étudier les tenants et aboutissants de la réintroduction de la cuisine de rue à Montréal est arrivée à terme. C’est dans ce contexte que nous avons eu l’opportunité d’effectuer un stage de recherche à l’Association des restaurateurs de rue du Québec. Une large part du futur de la cuisine de rue, à Montréal, dépendra du cadre réglementaire qui sera adopté. Outre l’apport culinaire de la cuisine de rue, nous estimons que le retour de camions-restaurants, dans la métropole, pourrait être l’occasion de renforcer la fonction sociale de la rue et la qualité de vie urbaine. Comme d’autres recherches l’ont montré avant nous (Whyte 1980; Howell 2011; Newman et Burnett 2013; Sheppard 2013), les camions de cuisine de rue ont la capacité d’être des vecteurs de vitalisation urbaine, des catalyseurs de socialisation, d’interactions sociales légères et éphémères. Ce pouvoir d’attraction réside dans une facette, aussi banale que profonde, de la relation que nous entretenons avec la nourriture : la commensalité. Ceci étant, il y a une incontournable spatialité à la socialisation et la concrétisation de ce potentiel de vitalisation dépendra donc de certaines caractéristiques propres aux sites désignés par l’administration municipale. À ce titre, le présent rapport analyse sept sites qui ont hébergé des camions de restauration de rue afin de dégager les caractéristiques morphologiques, physiques et sensorielles nécessaires à la concrétisation de ce potentiel de vitalisation que porte la restauration de rue. ===== ABSTRACT ===== In October 2014, the pilot project to evaluate the reintroduction of street food in Montreal came to an end. It is in this context that we had the opportunity to be an intern researcher at the Quebec's Food Truck Association. A large part of the future of street food in Montreal will depend on the regulatory framework that the city will adopt. Beyond the culinary aspect, the reappearance of street food should be seen has an occasion to strengthen the social function of the street and of it's livability. Has other researches have shown before us (Whyte 1980; Howell 2011; Newman and Burnett 2013; Sheppard 2013), food trucks have the potential to be vectors of urban vitality, catalysts of socialization, of casual and ephemeral interactions. Their attractiveness comes from a facet, as prosaic as it is profound, of the relation we have with food: commensality. That said, there is an inescapable spatiality to socialization. Thus, the materialization of the food trucks' potential to vitalize urban spaces will depend on the qualities of the locations chosen by the boroughs. As such, this study analyze seven street food locations to determine which characteristics of the urban form, of the urban design and which sensory qualities are necessary for food trucks to activate the space between buildings.

Type de document: Rapport-stage
Directeur de mémoire/thèse: Trépanier, Michel
Mots-clés libres: cuisine de rue; commensalité; espaces interstitiels; vitalisation; socialisation éphémère; effet de triangulation; tiers-lieux; piétons; échelle humaine; street food; food truck; commensality; life between buildings; ephemeral socialization; third places; triangulation; livability; walkability; human scale
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 20 févr. 2017 21:25
Dernière modification: 20 févr. 2017 21:25
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5042

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice