Dépôt numérique
RECHERCHER

Impacts de la récolte forestière sur la physico-chimie et le régime hydrologique des lacs alcalins de la réserve faunique des Chic-Chocs.

Robin, Marc-André (2011). Impacts de la récolte forestière sur la physico-chimie et le régime hydrologique des lacs alcalins de la réserve faunique des Chic-Chocs. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 172 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (45MB) | Prévisualisation

Résumé

La région des Chic-Chocs est caractérisée par des sols de nature calcaire. Cette condition naturelle explique le pH élevé des lacs de cette région. Ainsi à leur état naturel, le pH de ces lacs peut se situer près de la limite supérieure de survie de la faune aquatique. Tout changement à l'échelle du bassin versant de ces lacs pouvant modifier à la hausse le pH pourrait être néfaste à la survie des poissons et aux activités qui en découlent. Il a été avancé que la récolte forestière, en modifiant le régime hydrologique des bassins versant traités, pourrait produire une hausse de pH. Ce souci ainsi que le faible niveau de connaissances en hydrologie forestière sous les conditions singulières rencontrées dans les Chic-Chocs ont donné naissance à ce projet de recherche scientifique. Dans le but d'établir l'impact de la diminution du couvert forestier sur la physico-chimie et le régime hydrologique des lacs alcalins des Chic-Chocs, une étude par bassins jumelés avec période de calibration a été conduite sur une période de quatre ans (2007-2010). Trois paires de lacs étaient considérées dans le cadre de cette étude, une paire étant constituée d'un lac témoin et d'un lac traité dont la récolte forestière était pratiquée sur une certaine proportion de son bassin versant (entre 7 et 30 % de la superficie). L'étude du régime hydrologique a nécessité le développement d'une méthode permettant de faire le suivi du volume des lacs à l'étude. Ce suivi indique que la sensibilité d'un lac à une hausse de volume suite à la diminution du couvert forestier est reliée à un rapport de drainage (RDvolume = aire du bassin versant / volume du lac). Ainsi, le lac traité ayant le rapport de drainage le plus élevé a enregistré une augmentation significative de volume tandis que les deux autres lacs traités n'ont connu aucun changement significatif de volume. Le suivi des paramètres physico-chimiques a démontré que, dans les conditions étudiées, la récolte forestière n'entraîne pas de changement significatif dans les paramètres de qualité d'eau étudiés, dont le pH. Il apparaît donc que la récolte forestière, dans les trois cas étudiés, n'entraîne pas de changement au régime hydrologique assez important pour induire une modification des paramètres physico-chimiques, dont le pH, des lacs alcalins des Chic-Chocs. Étant donné que les conditions expérimentales sont représentatives des conditions d'exploitation forestière normales (ex. : proportion de superficie du bassin versant récolté inférieure à 30 %), il semble peu probable que les opérations forestières effectuées selon les méthodes actuelles puissent mener à des modifications significatives de la composition physico-chimique des lacs alcalins des Chic-Chocs.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fortin, Claude
Co-directeurs de mémoire/thèse: Rousseau, Alain N.; Jutras, Sylvain
Mots-clés libres: récolte forestière; hydrologie; lacs alcalins; réserve faunique; omble de fontaine; épinoche; potentiel hydrogène; Chic-Chocs
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 05 déc. 2013 13:49
Dernière modification: 17 mars 2016 15:30
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/1720

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice