Dépôt numérique
RECHERCHER

Frontières de l’intimité conjugale et familiale : de la théorie aux approches empiriques

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Piazzesi, Chiara; Blais, Martin; Belleau, Hélène (2019). Frontières de l’intimité conjugale et familiale : de la théorie aux approches empiriques Enfances, Familles, Générations , nº 34.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Disponible sous licence Creative Commons Attribution Non-commercial No Derivatives.

Télécharger (279kB) | Prévisualisation

Résumé

Cadre de la recherche: Cet article traite des frontières symboliques, discursives et pratiques des relations intimes. Notre approche est inspirée par la théorie des systèmes de Niklas Luhmann. La « frontière » est conçue comme une opération de la relation par rapport à elle-même : la relation se définit elle-même par ses opérations communicatives et elle définit ainsi les attentes légitimes de ses membres. La relation existe alors en tant que frontière par ses opérations de communication, qui statuent directement ou indirectement sur ce qu’elle est et sur ce qu’elle n’est pas. Les symboles, les règles de sens et les références sémantiques sont des outils mobilisés dans le travail de frontière. Cependant, ces symboles ne définissent pas les façons de les utiliser dans ce travail. Objectifs: L’article vise deux objectifs principaux. Premièrement, en mobilisant en en définissant les concepts de « frontières » et de « travail de frontière », l’article offre des outils théoriques novateurs pour les recherches sur l’intimité. Deuxième, il montre l’utilité empirique de ce concept par la discussion d’exemples de son application à l’étude des formes et des processus de l’intimité en sciences sociales. Méthodologie: Ayant surtout une visée théorique, l’article procède par clarification conceptuelle et définition des notions de « frontières » et de « travail de frontière » en sciences sociales, pour ensuite discuter des applications de ce concept aux relations intimes, conjugales et familiales. Résultats: Les frontières des relations émergent de l’opérationnalisation de symboles, références sémantiques ou règles de sens dans la communication entre partenaires ou membres des relations. Les symboles mobilisés ne déterminent pas les modalités de leur opérationnalisation, ce qui impose d’observer directement les opérations du travail de frontière afin de les décrire et de les comprendre. Conclusions : Avoir exploré les fondements théoriques et empiriques du concept de frontières dans la sociologie des relations intimes, cet article documente la place centrale de la sémantique et du discours dans le travail de frontières qui définit les relations intimes. Il montre également comment le concept permet de saisir les opérations d’autodéfinition dont les relations mêmes ont besoin pour continuer à exister. Contribution : Cet article offre une synthèse des connaissances sur le concept de frontières et en montre le potentiel heuristique pour aborder les relations intimes, conjugales ou familiales. Les articles rassemblés dans ce numéro y contribuent également en montrant sa pertinence pour analyser une diversité de relations intimes, peu importe leur composition, leur durée ou leurs degrés de stabilité ou d’institutionnalisation.

Type de document: Article
Mots-clés libres: frontières; travail de frontières; intimité; sexualité; famille; amour; sémantique
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 12 nov. 2020 18:54
Dernière modification: 12 nov. 2020 18:54
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9924

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice