Dépôt numérique
RECHERCHER

La nature et l'interprétation des variables indépendantes fonction du temps en démographie

Laplante, Benoît (2009). La nature et l'interprétation des variables indépendantes fonction du temps en démographie Cahiers québécois de démographie , vol. 38 , nº 1. p. 105-143. DOI: 10.7202/039990ar.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

On lit souvent que les modèles de risque « tiennent compte du passé » ou « possèdent une mémoire ». Contrairement à une croyance répandue, ceci n’est vrai que pour le quotient instantané de base et non pour la variation du quotient en fonction d’une variable indépendante fonction du temps (VIFT). Le quotient instantané de base varie en fonction du temps mesuré depuis l’origine, mais l’effet de la VIFT est markovien par construction : l’estimation de l’effet de la VIFT ne tient compte que de l’état occupé à chaque instant et pas des états occupés auparavant. En conséquence, son effet n’est pas conditionnel aux états occupés antérieurement. L’article examine cette question en adoptant le point de vue de la statistique mathématique, notamment en distinguant la population théorique construite à l’aide de modèles de risque et la population réelle et finie dont sont tirés les échantillons de personnes. L’examen se fait au moyen d’un exemple simple : l’effet de la situation conjugale sur la première naissance étudié à partir des données de l’Enquête sociale générale de 2006.

Type de document: Article
Mots-clés libres: démographie
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 13 nov. 2020 15:18
Dernière modification: 13 nov. 2020 15:18
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9878

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice