Dépôt numérique
RECHERCHER

L’industrie du transport aérien à Montréal

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Discazeaux, Carine (2005). L’industrie du transport aérien à Montréal Working Paper. Institut national de la recherche scientifique, Montréal.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (877kB) | Prévisualisation

Résumé

L’économie montréalaise a connu de profondes mutations ces dernières années, comme beaucoup d’autres villes nord-américaines. Elle accuse cependant depuis une vingtaine d’années une croissance plus lente que les autres métropoles canadiennes. Il en est de même pour son activité aérienne : elle ralentit au courant des années 1980, alors qu’elle connaît quelques années plus tôt une période de gloire, encore difficile à oublier. Ce ralentissement est souvent attribué au dédoublement du site aéroportuaire, avec la construction de l’aéroport international Montréal-Mirabel. Mais qu’en est-il exactement ? L’étude constate qu’une combinaison de facteurs explique cette perte de vitesse de l’activité aérienne montréalaise. En premier lieu, le progrès technologique des avions en 1960 renverse la position de Montréal : les appareils ayant un rayon d’action supérieur, les compagnies aériennes réorganisent leurs réseaux aériens, délaissant Montréal au profit de Toronto qui a une localisation plus centrale pour se connecter aux autres villes nord-américaines. La politique aérienne s’adapte donc quelques années plus tard, au courant des années 1970 : Montréal ne bénéficie plus de protectionnisme politique. Le dédoublement du site aéroportuaire avec la construction d’un deuxième aéroport à Mirabel, sans connexion, exacerbe alors ce ralentissement. Aussi, le déplacement des activités économiques vers l’ouest du pays, amorcé dans les années 1970, incite d’autant plus les transporteurs à centrer leurs réseaux à Toronto, accentuant l’affaiblissement de l’activité aérienne de Montréal. Parallèlement, l’industrie du transport aérien connaît une profonde mutation, au début des années 1980, caractérisée par une restructuration du réseau aérien nord-américain. Montréal se trouve à nouveau écartée du réseau car elle n’est plus au centre de gravité des activités économiques, et donc du réseau aérien.

Type de document: Monographie (Working Paper)
Mots-clés libres: aéroport; aéroportuaire; Montréal; Mirabel; croissance; industrie du transport aérien; industrie du service aérien
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 12 nov. 2020 20:38
Dernière modification: 12 nov. 2020 20:38
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9391

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice