Dépôt numérique
RECHERCHER

Le repérage des zones de concentration de la pauvreté à Montréal : l’identification des micro, meso et macro zones de pauvreté

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Apparicio, Philippe; Séguin, Anne-Marie; Robitaille, Éric; Herjean, Patrick (2008). Le repérage des zones de concentration de la pauvreté à Montréal : l’identification des micro, meso et macro zones de pauvreté Working Paper. Institut national de la recherche scientifique, Montréal.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

De nombreux auteurs ont démontré que les résultats d’analyses statistiques varient en fonction de la définition géographique des entités. Malgré tout, peu d’études se sont attardées à évaluer les implications du MAUP – Multiple Area Unit Problem – en études urbaines et en analyse des politiques. Or, l’identification des zones de concentration de pauvreté dans le cadre de la stratégie d’intervention ciblée de la Ville de Montréal a soulevé de vives critiques car des quartiers abritant des effectifs importants de personnes à faible revenu ont été écartés. Ceci nous a amené à explorer les implications des changements d’échelles sur l’identification des zones de concentration de la pauvreté (40 % ou plus de population à faible revenu). L’approche méthodologique proposée pour identifier les zones de concentration de la pauvreté repose sur trois niveaux géographiques d’analyse : les aires de diffusion (AD — micro zones), les secteurs de recensement (SR— meso zones) et des districts correspondant soit à des quartiers ou des municipalités (districts —macro zones). Des analyses multiniveaux de type ANOVA à deux et à trois niveaux hiérarchiques ont été réalisées afin de voir comment se répartit la variance entre les AD, SR et les districts. Les résultats des analyses multiniveaux démontrent que les SR sont beaucoup plus hétérogènes sur la base des AD que ne le sont les districts sur la base des SR. En outre, ils démontrent qu’à Montréal en 2005, 22,28 % de la population à faible revenu de la métropole montréalaise réside dans des macro zones (districts) de concentration de la pauvreté; près du quart (24,47 %) de la population à faible revenu de la métropole réside dans meso zones de concentration de la pauvreté; et finalement, 35,28 % de la population à faible revenu de la métropole réside dans micro zones de concentration de la pauvreté.

Type de document: Monographie (Working Paper)
Mots-clés libres: Montréal; concentration de la pauvreté; problème d’échelle; Multiple Area Unit Problem (MAUP); analyses multiniveaux; deprivation; poverty concentration; multilevel analysis
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 12 nov. 2020 20:00
Dernière modification: 12 nov. 2020 20:00
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9297

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice