Dépôt numérique
RECHERCHER

Développement d’outils de détection des fleurs d’eau d’algues sur les lacs du Québec méridional.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Goubet, Sarah; Laurion, Isabelle; Chokmani, Karem (2015). Développement d’outils de détection des fleurs d’eau d’algues sur les lacs du Québec méridional. In: Congrès Étudiant INRS-ETE, 4-6 novembre 2015, Québec, Canada.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (739kB) | Prévisualisation

Résumé

L’occurrence des fleurs d’eau d’algues (FEA) est devenue une préoccupation croissante pour la société, surtout lorsqu'elles sont dominées par les cyanobactéries toxiques. Notre groupe développe une méthode pour étudier la dynamique spatio-temporelle des FEA et identifier les facteurs environnementaux et météorologiques qui les régissent. La télédétection est déjà utilisée pour générer une cartographie des FEA sur les lacs du Québec méridional à l'aide du satellite MODIS, qui fournit des images quotidiennes et gratuites permettant de représenter la distribution et l'intensité des FEA sur un plan d'eau avec une résolution de 250 m2. La nouvelle technologie des drones hyperspectraux sera utilisée pour définir spatialement les FEA et distinguer les différents groupes d'algues incluant les cyanobactéries. Une banque de signatures spectrales sera générée à l'aide de cultures d'algues. Nous ferons ensuite le quadrillage de quelques lacs touchés par différentes intensités et compositions de FEA à l'aide du senseur installé sur le drone. Pour valider ces résultats, en plus de l'échantillonnage d'eau conventionnel (chlorophylle-a, taxonomie), des sondes de fluorescence EXO de YSI sont utilisées pour estimer la biomasse du phytoplancton et des cyanobactéries. Ces sondes multiparamétriques mesurent également la turbidité et la matière organique dissoute pouvant interférer sur les estimations de la biomasse. Les données recueillies par une sonde mobile servent à calibrer un algorithme d’estimation utilisant les données du drone avec une haute résolution spatiale et spectrale. Une sonde stationnaire fixée à une bouée permet de recueillir des données à haute fréquence temporelle et suivre les variations saisonnières au lac StCharles, réservoir d'eau potable pour la Ville de Québec et subissant une eutrophisation. Une fois calibré, cet algorithme permettra la validation des images satellitaires et ainsi combler l’écart qui existe actuellement entre les données satellitaires de résolution spatiale moyenne (par ex. MODIS) et les données in situ, conduisant à une estimation biaisée, en particulier dans la phase d'initiation des FEA où les densités sont encore faibles. À terme, les outils optiques développés permettront d’identifier la dynamique spatio-temporelle d’une FEA à haute résolution spatiale et spectrale de manière plus précise et rapide, et comprendre les facteurs environnementaux modulant leurs apparitions.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Affiche
Mots-clés libres: fleur d'eau; algue; Québec
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 11 nov. 2020 17:06
Dernière modification: 11 nov. 2020 17:06
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4105

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice