Dépôt numérique
RECHERCHER

Carbon monoxide poisoning associated with blasting operations close to underground enclosed spaces. Part 2. Special working procedures to minimize CO migration.

Martel, Richard; Trépanier, Luc; Lavigne, Marc-André; Lévesque, Benoît; Sanfaçon, Guy; Brousseau, Patrick; Auger, Pierre (2004). Carbon monoxide poisoning associated with blasting operations close to underground enclosed spaces. Part 2. Special working procedures to minimize CO migration. Canadian Geotechnical Journal , vol. 41 , nº 3. p. 383-391. DOI: 10.1139/T04-002.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Le monoxyde de carbone (CO) généré par des travaux aux explosives en milieu résidentiel lors de travaux 391 de génie civil, peut migrer sur des distances considérables dans le roc fracturé et dans des infrastructures enfouies et s’infiltrer dans des espaces confinées. Plusieurs travailleurs et résidents ont ainsi déjà été intoxiqués par des émanations CO produites par des travaux aux explosifs. Dans le but d’éliminer les risques d’intoxication des résidents ou de travailleurs, des procédures spéciales de travail ont été développées. Trois différentes procédures furent testées en champ où les conditions géologiques sont favorables à la migration du CO (ardoise confiné par plus de 0,5 m de till argileux). La première procédure testée avait comme objectif de minimiser la production de CO et sa migration en changeant le type et la séquence de sautage usuel, en excavant et remblayant les débris, et en installant des évents dans le roc entourent une partie du sautage. Cette méthode n’a pas eu d’effet significatif sur la migration du CO. La deuxième méthode avait pour but de limiter la propagation de CO dans le roc en excavant les dépôts meubles avant le forage, en plaçant des matelas pare éclats, en excavant le roc brisé après chacun des sautages et en changeant la séquence des sautages. Cette procédure fut efficace et sécuritaire. La troisième méthode consiste à pomper l’air interstitiel dans le roc brisé avec un camion vacuum immédiatement après chacun des sautages. Cette méthode alternative est bonne mais requiert un suivi de la concentration en CO dans l’air pompé. Cette technique n’est pas aussi efficace et sûre que celle qui implique l’excavation des matériaux.

Abstract

Carbon monoxide (CO) produced by blasting operations in civil engineering works in residential environments can migrate fair distances in the surrounding fractured bedrock and underground infrastructures in the blast area and can then infiltrate enclosed spaces. Poisoning of workers and people in general exposed to an emission of CO produced by explosives has occurred many times. Special working procedures must be developed to minimize the risk of poisoning. Three different procedures were tested in the field where the geologic conditions (slate confined with more than 0.5 m of clayey till) were favourable for CO migration. The first procedure tested aimed to minimize CO production and migration by changing the usual explosive type and the sequence of blasting, excavating and embanking the debris, and installing vents in the surrounding rock. This method did not have a significant effect on CO migration. The second method aimed to mitigate the CO produced by excavating the overburden before drilling, placing blast mats, excavating the broken rock after each blast, and changing the sequence of blasting. This procedure was efficient and safe. The third method consisted of pumping the interstitial air in the broken rock with a vacuum truck immediately after each blast. This method was a good alternative but requires monitoring of the exhaust air and was not as efficient and reliable as the excavation method.

Type de document: Article
Mots-clés libres: carbon monoxide; blasting; poisoning; enclosed spaces; remediation; house; monoxyde de carbone; sautage; intoxication; espace clos; mitigation; résidence
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 11 janv. 2021 16:05
Dernière modification: 11 janv. 2021 16:05
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/11032

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice