Dépôt numérique
RECHERCHER

Évolution du cheminement des apports acides sous couvert de glace durant la fonte printanière.

Jones, H. Gérald (1990). Évolution du cheminement des apports acides sous couvert de glace durant la fonte printanière. Rapport scientifique (R301). INRS-Eau, Québec.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Une étude intensive et extensive des eaux de ruissèlement, de la colonne d'eau et de la`décharge du lac Laflamme, réserve faunique des Laurentides, Québec, au printemps 1988, a permis la caractérisation des facteurs déterminants dans l'acidification épisodique du milieu. Les accroissements d'acidité à la décharge du lac pendant la fonte sont dus en grande partie à la dilution des concentrations des cations par les eaux de fonte. De plus, le premier accroissement d'acidité est relié à l'arrivé dans le lac des premières eaux de fonte fortement chargées en NO3. Par contre, le deuxième accroissement d'acidité pendant la fonte massive comprend des concentrations minimes de NOa. Nous proposons. que cette baisse de concentration soit le résultat de dénitrification dans le sol et! ou une assimilation de NO3 dans la zone des racines, et, lien toute probabilité", l'activité planctonique 'in situ' et sous-jacente au couvert de glace. Afin de valider cette hypothèse, nous recommandons qu'une étude extensive et intensive de l'évolution des composés azotés pendant la fonte printanière soit entreprise. L'étude devrait comprendre une approche expérimentale; elle sera extensive de nature mais restreinte spatialement sur l'évolution physico-chimique de la colonne d'eau peu profonde et à l'interaction eaux de fonte - sol sur la rive connexe.

Abstract

An intensive and extensive study of the chemical composition of stream /lm- and runoff waters, the water column and the lake discharge of Lac Laflamme, Réserve faunique des Laurentides, Québec, in the spring of 1988, led to the characterisation of the main factors for the episodic acidification of lake sub-ice waters. Increase in the acidity of the waters at the lake discharge during the melt is due in large part to the dilution of base cation concentrations by meltwaters. In addition, the first pulse of acidity du ring the early melt is related to the entry into the lake of snow meltwaters with a relatively high concentration of NO3. Conversely, the second pulse of acidity during the main melt is accompanied by waters with a very low concentration of NO3. We suggest that this removal of NO3 may be due to denitrification in the soil and NO3 assimilation in the rootzone during meltwater infiltration, and to plankton activity in the upper sub-ice waters. In arder to validate these hypotheses we recommend that an extensive study of nitrogen dynamics in meltwaters, infiltrating meltwaters in the vegetative zone and upper soil horizons, sediment-water interactions and the water column be undertaken during the spring melt period. The study should be restricted to a small area in the shallow inshore waters so that process studies may be facilitated by controlling the experimental conditions during the different phases of the melt season.

Type de document: Rapport
Mots-clés libres: acidification; acidité; colonne; décharge; eau; fonte des neiges; ruissellement printanier; Lac Laflamme; Québec
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 25 févr. 2013 22:00
Dernière modification: 20 nov. 2015 18:44
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/973

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice