Dépôt numérique
RECHERCHER

Racines citoyennes : la communauté locale au coeur de la transition écologique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Nadeau, Alexandra; Cloutier, Geneviève; Poitras, Claire; Aylett, Alexander (2019). Racines citoyennes : la communauté locale au coeur de la transition écologique Canadian Journal of Urban Research/Revue canadienne de recherche urbaine , vol. 28 , nº 2. p. 16-31.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (248kB) | Prévisualisation

Résumé

Dans les villes, un nombre croissant de citoyens met en place de manière indépendante des initiatives pour faire face aux changements climatiques, tels que des projets de verdissement, d’agriculture urbaine ou d’énergies alternatives. Cet article cherche à comprendre comment les acteurs citoyens locaux contribuent à la gouvernance climatique urbaine par le biais d’expérimentations sociales et environnementales de petite échelle. À partir de l’étude de cas du quartier Rosemont-La Petite-Patrie à Montréal (Canada) portant sur huit initiatives, cette recherche se base sur un cadre théorique combinant les expérimentations de gouvernance climatique et la théorie de transition sociotechnique. L’accumulation et l’influence de telles initiatives peuvent contribuer à redéfinir les enjeux urbains et démontrer la faisabilité et l’acceptabilité de solutions simples afin de mieux effectuer une transition urbaine face aux changements climatiques. En s’appuyant sur leur réseau social mais aussi sur leurs objectifs et leur savoir-faire, les militants urbains établissent leur légitimité en tant qu’acteurs capables de proposer des alternatives à l’administration municipale. Les résultats de la recherche montrent également que ces initiatives locales reflètent le pouvoir grandissant des modes d’action collectifs informels. En effet, par le biais des actions locales «vertes», les citoyens produisent des retombées directes, concrètes, simples et axées sur leur bénéfice personnel. Ce faisant, ils construisent de nouveaux écosystèmes basés sur divers partenariats. Il s’agit d’un modèle alternatif innovant face aux modes actuels de consommation des ressources et à la manière dont est socialement gérée la crise climatique à partir d’un paradigme façonné par le capitalisme et le néolibéralisme.

Type de document: Article
Mots-clés libres: initiatives citoyennes; gouvernance urbaine; transition sociotechnique, changements climatiques; Montréal
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 06 janv. 2020 18:50
Dernière modification: 10 janv. 2020 16:40
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9689

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice