Dépôt numérique
RECHERCHER

Utilisation de biosurfactants (rhamnolipides) pour le traitement d'un sol sableux contaminé par le pyrène. Essais en colonnes de sol.

Bordas, François; Lafrance, Pierre (2001). Utilisation de biosurfactants (rhamnolipides) pour le traitement d'un sol sableux contaminé par le pyrène. Essais en colonnes de sol. Étude et Gestion des Sols , vol. 8 , nº 3. p. 181-188.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

L’utilisation de tensioactifs biologiques est une voie prometteuse pour la dépollution des sols pollués par les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). La capacité d’un mélange de biosurfactants produits par une souche de Pseudomonas aeruginosa à mettre en solution et à favoriser la migration du pyrène avec l’eau a été étudiée à partir d’expérimentations menées en colonnes de sol artificiellement contaminé. Les biosurfactants étudiés ont montré une faible rétention sur le sol pouvant être attribuée à leur caractère anionique. Pour des concentrations supérieures à la Concentration Micellaire Critique (CMC) effective, une forte mobilisation du pyrène est obtenue après injection de la solution de biosurfactants. Cette mobilisation est rapide (entre 1 et 2 volumes de pore après l’injection) mais elle ne dépasse pas 70 % du pyrène total, ce qui montre la présence d’une fraction de ce HAP difficilement extractible. En conditions dynamiques, la masse de pyrène mobilisé croît de façon linéaire avec la concentration en biosurfactants injectés à partir de la CMC. D’autre part, l’injection de solutions de biosurfactants en concentrations supérieures à la CMC et contenant une concentration en pyrène proche de sa solubilité dans l’eau a montré l’aptitude de ces composés à faciliter le transport du pyrène à travers le sol. De tels résultats montrent le potentiel des biosurfactants dans une optique de dépollution des sols contaminés par les HAP. L’utilisation de solutions de biosurfactants en concentrations supérieures à leur CMC permettrait d’augmenter grandement la mise en solution et la migration du pyrène dans le sol, et cela sans affecter de façon significative la matière organique du sol.

Type de document: Article
Mots-clés libres: sol; biosurfactants; pyrène; mobilisation; transport
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 04 déc. 2019 14:55
Dernière modification: 04 déc. 2019 14:55
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9636

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice