Dépôt numérique
RECHERCHER

Camille Laurin et l’éducation : des visées à long terme

Lucier, Pierre (2010). Camille Laurin et l’éducation : des visées à long terme In: L'œuvre de Camille Laurin. La politique publique comme instrument de l'innovation sociale. Presses de l'Université Laval, Québec, p. 173-197.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

La majorité de la population québécoise identifie Camille Laurin à la Charte de la langue française, mieux connue sous le nom de loi 101. C’est là un raccourci qui ne rend pas justice à l’ampleur de l’œuvre de l’homme, dont la politique linguistique ne constitue qu’un élément. Épris de justice sociale, Camille Laurin est passé de l’exercice de la psychiatrie à l’action politique, avec l’enthousiasme de celui qui voulait éradiquer les vieux complexes nationaux nourris par des siècles de conditionnement social. Le parcours de Camille Laurin se présente ici comme un cas exemplaire par lequel s’exprime la relation parfois intime qui s’établit entre la politique publique et le désir de changement social que porte en lui l’homme engagé. Trop souvent, les théoriciens québécois de l’administration publique ont porté leur regard sur une analyse a priori systémique de l’État, reléguant au second plan le rôle de l’acteur dans l’élaboration des politiques publiques. Cet ouvrage prend le parti de l’acteur, sans pour autant nier les multiples formes de déterminisme dont il est perpétuellement l’objet. Comme rarement on l’a fait auparavant, ce collectif rassemble les analyses et les témoignages d’auteurs qui ont accompagné un ministre dans l’exercice de ses fonctions politiques. Un portrait d’ensemble se dégage ainsi de l’oeuvre de Camille Laurin. Les deux mandats de René Lévesque, à titre de premier ministre du Québec, ne peuvent se définir sans faire référence à l’impressionnante contribution de Camille Laurin. Sa manière d’être, les idéaux qui l’animaient, les mouvements auxquels il s’est associé et qu’il a contribué à faire grandir, les personnes qu’il a mobilisées autour d’une vision commune de l’avenir, les projets novateurs et souvent audacieux qu’il s’est employé à mettre de l’avant, voilà autant de facettes qui dévoilent un Camille Laurin qui aura été un important vecteur de transformations sociales, dans une époque charnière de notre histoire nationale. À un tel point qu’on pourrait écrire que la Révolution tranquille serait demeurée inachevée sans son apport.

Type de document: Chapitre de livres
Mots-clés libres: éducation; innovation sociale
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 04 déc. 2019 20:34
Dernière modification: 04 déc. 2019 20:34
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/9210

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice