Dépôt numérique
RECHERCHER

L'impact de l'insécurité et des risques sociaux sur la fécondité au Canada : une étude empirique des mécanismes que supposent les politiques familiales.

Morency, Jean-Dominique (2010). L'impact de l'insécurité et des risques sociaux sur la fécondité au Canada : une étude empirique des mécanismes que supposent les politiques familiales. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en démographie, 127 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Ce mémoire a pour but de vérifier si, au sein de la population canadienne en âge d’avoir des enfants, les liens que l’on suppose exister entre les facteurs que pourraient modifier les politiques et la fécondité existent vraiment. On s’intéresse à la naissance du premier, du second et du troisième enfant. On étudie l’influence des politiques telles qu’elles existent et surtout le rôle de l’insécurité sur les décisions des couples. On cherche à mesurer dans quelle mesure les ressources des individus et des couples réduisent l’effet présumé de l’insécurité sur la fécondité. L’insécurité est mesurée par certaines caractéristiques de l’emploi des individus et les facteurs qui peuvent la réduire par les avantages sociaux fournis par les employeurs et par les programmes sociaux de l’État. On utilise les techniques d’analyses biographiques et les données de l’Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), une enquête réalisée par Statistique Canada. On se concentre sur les couples formés de deux salariés. On étudie les naissances comme autant d’événements et on estime les effets des variables indépendantes au moyen du modèle semi-paramétrique à risque proportionnel de Cox. Les résultats indiquent que le rôle des facteurs varie selon le rang de la naissance. La décision de mettre au monde le premier dépend principalement de la nature et du degré de l’insécurité auquel est confronté le partenaire féminin. La perte de revenu qui suivrait par la naissance d’un enfant et le risque que la femme perde son emploi réduisent la probabilité instantanée de la naissance du premier enfant. La situation du partenaire masculin a peu ou pas d’impact. La décision de mettre au monde le deuxième enfant est régie par un processus différent. Elle dépend principalement de la situation du partenaire masculin et essentiellement de son revenu. La décision de mettre au monde le troisième enfant est régie par un processus encore différent : les résultats indiquent qu’aucun des facteurs qui nous intéressent ne joue un rôle dans la décision d’avoir le troisième enfant. Notre étude montre que les politiques ont un effet sur la réalisation du désir d’enfants. Chez les femmes à risque d’avoir le premier enfant, les lois du travail qui assurent à la femme le droit de retrouver son emploi après le congé de maternité et les politiques qui offrent des prestations de maternité généreuses ont un effet positif sur la naissance du premier enfant. Le montant des aides financières récurrentes supplémentaires que recevrait le couple à la naissance de l’enfant a également un effet positif. Chez les femmes à risque d’avoir le deuxième enfant, ce sont les incitatifs financiers, en particulier le montant des aides financières récurrentes supplémentaires, qui ont le plus grand impact sur la décision.

Abstract

This thesis is intended to verify if, in the Canadian population in their childbearing years, the relations that are assumed to exist between fertility behaviours and the factors that policies could alter do really exist. We focus on the birth of the first, second and third child. We examine the influence of insecurity and of the policies designed to mitigate its effects on couples’ decisions to have a child. We seek to estimate to what extent the resources of the individuals and their couple reduce the presumed effect of insecurity on fertility. Insecurity is measured primarily through the characteristics of the individuals and their jobs. The factors that can mitigate it are measured through social benefits provided by the employers and programs provided by the State. The study is conducted using biographical analysis techniques and data from the Survey of Labour and Income Dynamics (SLID), a survey conducted by Statistics Canada. Births are studied as events. We limit the study to couples made of two employed partners. The effects of the independent variables are estimated using Cox semi-parametric proportional hazard model. Our results indicate that the effects of the factors vary according to birth order. The decision to have the first child is mainly based on the nature and level of insecurity which the female partner faces. The income loss that would follow the birth and the risk that she could lose her job can play reduce the hazard of having the first child. The male partner’s situation has little or no effect. The decision to have the second child is a different process. It depends mainly on the male partner’s income. The decision to have the third child is still a different process: our results show that none of the factors we are interested in has an effect. Our results show that policies play a role in fertility decisions. For women at risk of having their first child, labour laws enforcing their right to keep their job while on maternity leave and family policies providing generous maternity benefits have a positive effect on the birth of the first child. Refundable tax credits also have a positive effect. For women at risk of having the second child, financial incentives, such as refundable tax credits, have the greatest impact on fertility.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Laplante, Benoît
Mots-clés libres: Fécondité; influence; naissance; programmation de la première naissance; famille; politique familiale; politique sociale; conciliation travail-famille; marché du travail; étude longitudinale; analyse des biographies; enquête sur la dynamique du travail et du revenu; fertility; birth; first birth timing; family; social policy; family policy; labour market; longitudinal studies; event history analysis; survey of labour and income dynamics.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 21 juin 2012 20:52
Dernière modification: 20 juill. 2015 13:28
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/91

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice