Dépôt numérique
RECHERCHER

Induction par la lipopolysaccharide et modulation par le n-formyl-méthionyl-leucyl-phénylalanine de l'expression de proto-ocogènes chez la lignée cellulaire macrophagique RAW265,7

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Rochefort, Daniel (1993). Induction par la lipopolysaccharide et modulation par le n-formyl-méthionyl-leucyl-phénylalanine de l'expression de proto-ocogènes chez la lignée cellulaire macrophagique RAW265,7 Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 157 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (51MB) | Prévisualisation

Résumé

Le dérivé bactérien n-formyl-méthionyl-leucyl-phénylalanine (FMLP) est un inducteur et un modulateur des réponses cellulaires impliquées dans la défense de l'hôte. Ce peptide induit le chimiotactisme ainsi que l'activation des cellules. Son action sur la modulation des cellules activées à l'aide du lipopolysaccharide (LPS), une endotoxine bactérienne, n'a pas encore été caractérisée. Nous avons évalué l'action du FMLP, seule ou combinée à celle du LPS, sur l'expression de gènes marqueurs de l'activation cellulaire.

Nous avons étudié l'expression des proto-oncogènes c-fos, c-jun et jund chez la lignée macrophagique RAW 264,7. Des analyses de type Northern ont été utilisées pour caractériser l'expression de ces gènes.

La présence de sérum dans le milieu de culture influence l'expression constitutive du gène c-fos. En absence de sérum, le stimulus LPS induit l'expression de c-fos, mais requiert un temps de stimulation plus long. Lors des analyses de cinétique d'expression des trois proto-oncogènes, c-fos, c-jun et jund, le LPS a induit ces trois gènes selon des temps de cinétique différents. Les temps observés étaient de 45 minutes pour le gène c-fos, 60 minutes pour le gène c-jun et de 60 à 180 minutes pour jund, en absence de sérum.

Le FMLP seul n'a pas induit l'expression des proto-oncogènes c-fos, c-jun et jund. À l'opposé, le LPS seul a provoqué l'augmentation de l'expression de ces gènes et ce, de manière dose dépendante. La combinaison FMLP-LPS a permis de potentialiser l'expression des protCH>ncogènes c-fos et c-jun en comparaison avec les stimulations FMLP seul ou LPS seul. Par contre, aucune augmentation de l'expression du proto-oncogène jund n'a été observée lors de la stimulation simultanée FMLP-LPS. Le prétraitement des cellules avec le FMLP (250 μg/ml} suivi, deux heures plus tard, d'un stimulus LPS (50 ng/ml) a montré un effet marqué dans l'expression des proto-oncogènes c-fos et c-jun.

Des inhibiteurs de la protéine kinase dépendante du calcium (PKC), la calphostine-C et la staurosporine, n'ont pas influencé l'induction de l'expression des proto-oncogènes c-fos, c-jun et jund lorsque les cellules étaient stimulées par le LPS. Les signaux de transduction utilisés par le LPS semblent donc être associés à une voie différente de celle impliquant la PKC.

Les résultats de cette étude ont démontré que le FMLP en combinaison avec le LPS, donnés simultanément ou en différé, permet de moduler l'expression des proto-oncogènes c-fos et c-jun. Cette modulation pourrait se traduire par des activités cytolytique et sécrétoire accrues des cellules phagocytaires lorsqu'en présence de ces deux stimuli bactériens.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Oth, Daniel
Co-directeurs de mémoire/thèse: Pravin, Patel; Therien, Hélène-Marie
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 22 août 2019 15:21
Dernière modification: 22 août 2019 15:21
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8551

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice