Dépôt numérique
RECHERCHER

Purification de la glucoprotéine de l'enveloppe du virus de la diarrhée à virus bovine-maladie des muqueuses par chromatographie d'affinité

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Echeverry-Alzate, Fernando (1992). Purification de la glucoprotéine de l'enveloppe du virus de la diarrhée à virus bovine-maladie des muqueuses par chromatographie d'affinité Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 125 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (35MB) | Prévisualisation

Résumé

Le virus responsable de la diarrhée à virus-maladie des muqueuses (BVDMD) est un pathogène important chez les bovins. Sa répartition est mondiale et il est associé à des pertes économiques importantes. Les signes cliniques de la maladie qu'il induit sont complexes, variables et très reliés à l'âge de l'animal au moment de l'infection.

Plusieurs études ont été réalisées dans le but d'identifier les polypeptides viraux bien qu'une détermination précise n'ait pas encore été faite. L'établissement d'une relation structurale entre les différentes protéines virales n'a pas été possible non plus, si ce n'est du fait que la p80, présente uniquement dans les souches cytopathogènes, provient du clivage de la p 125 et que la gp53 fait partie de l'enveloppe virale. Cette glycoprotéine pourrait d'ailleurs jouer un rôle important dans la réponse immunitaire de l'hôte puisque des anticorps monoclonaux dirigés contre la gp53 et ayant une activité neutralisante in vitro ont été obtenus.

Dans le but de poursuivre la caractérisation de la gp53, celle-ci a été purifiée par chromatographie d'affinité en utilisant l'anticorps monoclonal D-89 spécifique pour cette glycoprotéine. La méthode de purification s'est avérée appropriée bien que seulement de faibles quantités de protéine aient été obtenues. L'inoculation de l'antigène purifié à des souris BALB/c a induit une forte réaction immunologique puisque les sérums murins ont montré des titres élevés lorsque testés par ELISA. Malgré cela, aucune neutralisation de l'infectivité virale n'a été observée in vitro. Ceci est possiblement dû à des changements conformationnels subis par la protéine lors de sa purification. Toutefois les résultats obtenus par immune-empreinte, immunofluorescence et immunoprécipitation ont démontré que les souris ont bel et bien été inoculées avec l'antigène viral purifié, puisqu'aucune réaction avec les cellules noninfectées n'a été observée. De même, sur les gels de polyacrylamide une seule bande de protéine correspondant à la gp53 est apparue. Ces résultats ouvrent la voie à plusieurs applications directes ou indirectes telles que la localisation de la séquence de la protéine sur le génome et la production de peptides synthétiques pour un éventuel vaccin sous-unitaire.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lecomte, Jacqueline
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 août 2019 20:49
Dernière modification: 26 août 2019 20:49
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8529

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice