Dépôt numérique
RECHERCHER

Rôle de la protéine HIF-1α dans les réponses immunitaires induites par les cellules myéloïdes lors de la leishmaniose viscérale expérimentale

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Mélina, Sams (2019). Rôle de la protéine HIF-1α dans les réponses immunitaires induites par les cellules myéloïdes lors de la leishmaniose viscérale expérimentale Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 111 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (15MB) | Prévisualisation

Résumé

Lors de la leishmaniose viscérale expérimentale murine, le parasite intracellulaire Leishmania donovani cause une infection chronique dans la rate où il est possible d’observer une splénomégalie, une immunosuppression et un environnement chroniquement inflammé. Ce dernier est caractérisé par des niveaux d’oxygène bas et par la destruction des tissus, phénomènes qui induisent l’accumulation et la translocation au noyau du facteur de transcription HIF-1α dans toutes les cellules présentent. Le rôle de cette protéine dans les réponses immunitaires liées aux cellules myéloïdes dans le cadre de la leishmaniose expérimentale semble vaste et n’est pas encore très bien élucidé. Ici, nous utilisons un modèle d’ablation conditionnelle de HIF-1α dans les cellules myéloïdes à l’aide du système LysM-Cre et montrons que ce système n’est pas adéquat pour étudier les cellules myéloïdes de la rate. De plus, dans l’espoir d’améliorer les réponses immunitaires contre L. donovani en phase chronique, nous tentons de développer une thérapie chez la souris pour réduire la production de HIF-1α. La digoxine, glycoside cardiaque fréquemment utilisé chez l’humain pour traiter l’insuffisance cardiaque, est utilisée car il a déjà été reporté qu’elle inhibe la synthèse de HIF-1α. Les résultats obtenus avec cette thérapie suggèrent qu’il n’est pas adéquat dans le cas de la leishmaniose viscérale. En effet, l’inhibition de HIF-1α induite par la digoxine n’est pas assez spécifique pour être considéré comme un médicament potentiel.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Stäger, Simona
Mots-clés libres: Cellules myéloïdes ; digoxine, HIF-1α ; Leishmania donovani ; leishmaniose viscérale ; LysM-Cre.
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 21 nov. 2019 16:39
Dernière modification: 21 nov. 2019 16:39
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/8419

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice