Dépôt numérique
RECHERCHER

Au-delà de la proximité géographique : accessibilité géographique et culturelle au don de sang chez les communautés ethnoculturelles à Montréal.

Tran, Gianhi (2012). Au-delà de la proximité géographique : accessibilité géographique et culturelle au don de sang chez les communautés ethnoculturelles à Montréal. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 120 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

Au Canada, moins de 4% des personnes admissibles contribuent à la banque de sang. Le Québec n’y fait pas exception puisque cette proportion se situe autour de 3%. Maintenir un nombre suffisant de donneurs de sang est un enjeu préoccupant pour le Québec et pour les différents pays occidentaux. Une des solutions envisagées est de se tourner vers la population immigrante et des minorités visibles, un bassin de donneurs potentiels considérable. C’est dans cette optique que ce mémoire propose une étude de l’accessibilité perçue au lieu de don de sang chez les donneurs issus des communautés ethnoculturelles dans la région métropolitaine de Montréal. Plus précisément, nous voulons comprendre si le choix du lieu de don de sang est influencé par l’accessibilité géographique, culturelle ou les deux. Cette étude s’appuie principalement sur les données recueillies par une enquête composée d’entretiens semi-dirigés auprès de 29 donneurs et de 46 leaders des communautés ethnoculturelles de la région de Montréal. En général, nous constatons que les donneurs ethnoculturels se comportent de la même manière que les autres donneurs. La proximité a été un élément déterminant dans le choix du lieu de don. Nous avons distingué trois repères spatiaux à partir desquels les répondants considéraient l’accessibilité d’un lieu de don : lieu de résidence, de travail et de formation et sur le hasard des déplacements. Malgré ce vaste choix de lieux de don de proximité, certains donneurs interviewés choisissaient un autre endroit en dépit d’une distance plus éloignée. Une des explications à ce comportement se retrouve dans les facteurs culturels que nous avons classés en trois dimensions : les raisons qui motivent les donneurs à la participation, la manière dont la communication est perçue et finalement, les liens familiaux et communautaires présents dans les collectes. Nous espérons par ce projet de mémoire contribuer à l’amélioration des connaissances sur l’accessibilité des lieux de don de sang et aider à la prise de décision future dans la localisation des collectes dans le but de développer des stratégies de recrutement et de rétention adaptées aux donneurs issus des communautés ethnoculturelles ===== In Canada, less than 4% of the eligible population actually donates blood. Quebec is no exception since the rate of donors is approximately 3%. In Quebec, as in various Western countries, maintaining a sufficient number of blood donors is a major concern. In order to increase blood supply, one of the options has been to target immigrant and visible minority communities, which could be a large pool of potential donors. In this context, the purpose of this study is to explore the perceived accessibility of blood donation sites in Montreal census metropolitan area (CMA). More specifically we examine if ethnocultural communities chose their blood drive venue because of its geographic or cultural accessibility, or both. Using qualitative methods, this study is based primarily on data collected through semi-structured interviews conducted with 29 donors as well as 46 leaders of Montreal’s ethnocultural communities. We found that ethnocultural donors generally behave the same way as regular donors and that proximity was a decisive factor in choosing where to donate. We have identified three spatial references from which respondents considered the accessibility of a place of donation: the place of residence, workplace and training place, and during random travels. Despite various mobile blood collection units available, donors do not always choose the most convenient (closest) location. We found that cultural factors also influence their behaviour, which we have classified into three dimensions: the cause behind participation, the way donors perceive communication, and the presence of family and community ties. Through this research project, we hope to contribute by improving knowledge on the accessibility of blood donation sites and to help with future decision-making on localization of blood drives, aiming at developing strategies of recruitment and retention adapted to immigration and minority donors.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Cloutier, Marie-Soleil
Co-directeurs de mémoire/thèse: Charbonneau, Johanne
Mots-clés libres: Accessibilité; accessibilité perçue; communauté culturelle; communauté ethnoculturelle; immigrant; minorité visible; culture; don de sang; lieu de collecte; proximité; Montréal; région ===== Accessibility; blood donation; culture; donation site; ethnocultural communities; immigrant; perceived accessibility; proximity.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 17 janv. 2013 20:35
Dernière modification: 17 juill. 2015 16:35
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/817

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice