Dépôt numérique
RECHERCHER

Une infection virale chronique induit le disfonctionnement à long terme des cellules souches hématopoïétiques

Kwarteng, Edward Owusu; Chartrand, Karine; Laulhe, Xavier; Khodayarian, Fatemeh; Rafei, Moutih; Lamarre, Alain; Heinonen, Krista M. . Une infection virale chronique induit le disfonctionnement à long terme des cellules souches hématopoïétiques In: Congrès Armand-Frappier 2017 (10e édition), 9-11 novembre 2017, Orford (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Les cellules souches hématopoïétiques (CSH) sont responsables du réapprovisionnement du système sanguin. Il a été récemment montré que les infections aigües peuvent activer les CSH afin d’accélérer la production des cellules immunitaires. Les infections chroniques virales peuvent engendrer une anémie et une cytopénie. Généralement, la cytopénie induite par les infections est associée à une mort des cellules immunitaires. Cependant, nous émettons l’hypothèse qu’un dysfonctionnement des CSH peut contribuer à ce phénotype observé lors de certaines infections. L’impact des infections virales aigües sur les CSH est connu, mais peu de données existent concernant l’effet des infections virales persistantes sur le nombre et la fonction des CSH, ainsi que les mécanismes impliqués dans la réponse des CSH face à ces infections. Afin de répondre à ces questions, nous avons induit une infection chronique virale à des souris en leur injectant le clone 13 du virus de la chorioméningite lymphocytaire (LCMV) par injection intraveineuse. Nos résultats ont montré une activation et une mobilisation suivie d’un épuisement des CSH. De plus, les CSH provenant de souris infectées ont non seulement une perte de fonctionnement après une transplantation dans des souris irradiées, mais ne peuvent pas non plus s’engager dans une hématopoïèse extramédullaire à la suite d’une deuxième infection. Les souris Ifnar-/- ne montrent pas de diminution dans le nombre de CSH, ce qui suggère que la déplétion des CSH est médiée par la voie de signalisation de l’interféron de type I. Du point de vue mécanisme, nous avons identifié la β-caténine, un facteur pro-prolifératif dans plusieurs types de cellules, comme étant activé dans les CSH lors d’une infection au LCMV-C13. En conclusion, les infections virales chroniques initient le dysfonctionnement des CSH à long terme qui peuvent éventuellement expliquer la cytopénie observée chez les patients avec une infection chronique virale.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 18 mars 2019 18:50
Dernière modification: 18 mars 2019 18:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7963

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice