Dépôt numérique
RECHERCHER

Nouvelles perspectives sur l'infection causée par Leishmania donovani. Une histoire de traduction

Chaparro, Visnu; Zimmermann, Aude; Leroux, Louis-Phillipe; Lorent, Julie; Arango Duque, Guillermo; Descoteaux, Albert; Larsson, Ola; Jaramillo, Maritza . Nouvelles perspectives sur l'infection causée par Leishmania donovani. Une histoire de traduction In: Congrès Armand-Frappier 2017 (10e édition), 9-11 novembre 2017, Orford (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Problématique : Le contrôle de la synthèse des protéines (c.-à-d. la traduction de l’ARN) représente un mécanisme rapide pour la régulation de l'expression génétique. Il a été rapporté que la dérégulation de ce processus peut contribuer au développement de différentes pathologies. Cependant, son impact sur les infections causées par parasites protozoaires est très peu caractérisé. Notre groupe s'intéresse au rôle du contrôle de la traduction dans l’infection par le parasite protozoaire Leishmania donovani, l'un des agents causaux de la leishmaniose viscérale.

Hypothèse : La traduction d’ARNm liés à la pathogenèse de Leishmania donovani seront affectées au début de l'infection des macrophages murins.

Méthodologie : Nous avons dérivé des macrophages murins de la moelle osseuse et par la suite ils ont été infectés soit avec des promastigotes et ou des amastigotes de L. donovani. Nous avons également utilisé le profil des polysomes et le séquençage du transcriptome (RNA-seq) pour évaluer les changements dans les taux de traduction globale ainsi que pour identifier les ARNm contrôlés de façon traductionnelle. En parallèle, nous avons étudié les voies signalétiques impliquées dans la régulation de la traduction par l’immuno- buvardage de type Western.

Résultats : Nous avons observé une augmentation de la traduction globale concomitante avec une augmentation de l'activité de mTORC1 au début de l'infection. De plus, nous avons pu identifier un grand nombre d'ARNm avec une traduction différentielle (d'une manière spécifique à la forme du parasite). Ces ARNm sont liés à un vaste groupe de processus qui sont connus pour être modulés dans les macrophages pendant l'infection à L. donovani.

Conclusion : Notre travail fournit des preuves pour la première fois de l'importance du contrôle traductionnelle dans la pathogenèse de L. donovani.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 18 mars 2019 18:07
Dernière modification: 18 mars 2019 18:07
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7945

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice