Dépôt numérique
RECHERCHER

Évaluation de l'accès à une alimentation saine : un portrait de l'environnement alimentaire en lien avec la défavorisation sociale et matérielle à Gatineau, Québec.

Gould, Adrian (2011). Évaluation de l'accès à une alimentation saine : un portrait de l'environnement alimentaire en lien avec la défavorisation sociale et matérielle à Gatineau, Québec. Rapport-stage. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 83 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB) | Prévisualisation

Résumé

Contexte - Un manque d’accès géographique à une source d’alimentation saine est un déterminant de la santé qui affecte particulièrement les ménages les plus défavorisés, car ces ménages n’ont généralement pas les moyens de surmonter les contraintes imposées par cette faible accessibilité. Lorsqu’ils développent et d’implantent des mesures pour réduire les conséquences de la défavorisation, les acteurs doivent cibler les endroits où les populations vulnérables ont une faible accessibilité géographique à une source d’alimentation saine. Cette étude vise à adapter les méthodes fréquemment utilisées pour localiser les "déserts alimentaires" afin de tenir compte du contexte unique de la ville de Gatineau (QC), caractérisé par la présence de commerces alimentaires non-traditionnels vendant des fruits et légumes et par une grande diversité de formes urbaines sur son territoire. Données et méthode – Avec la collaboration de l’équipe Promotion – Prévention de la Direction de santé publique de l’Outaouais, plusieurs bases de données ont été construites et consolidées : Un indice composite de défavorisation matérielle et sociale a été calculé à partir du recensement de 2006 de Statistique Canada (données fournies par le LASER); Les commerces alimentaires ont été localisés à l’aide de trois sources (les Pages jaunes, Emploi Québec et le MAPAQ) et visités pour établir la superficie dédiée à la vente de fruits et légumes; Quatre mesures d’accessibilité géographique (pondérées par la population) ont été calculées pour chaque aire de diffusion (AD) à partir du fichier de réseau de rues (données fournies par le LASER). Par la suite, en appliquant une méthode de classification (K-means) sur les mesures d’accessibilité, nous avons établi huit niveaux d’accessibilité aux commerces d’alimentation à Gatineau. Ces classes étaient cartographiées et superposées sur les aires avec un niveau de défavorisation élevé dans le but d’identifier les zones où l’accessibilité est faible et la défavorisation est élevée. Résultats – Globalement, la défavorisation est positivement corrélée avec une meilleure accessibilité. Cependant, 18 300 personnes (7,6% de la population) résident dans des AD qui sont défavorisées et caractérisées par une grande distance au commerce alimentaire le plus près (≥ 1,4 km en moyenne) et une offre très limitée de fruits et légumes à proximité (dans un rayon de 1 km). Notre étude indique donc les endroits où les efforts pour améliorer la sécurité alimentaire pourraient être accentués ======= Context - The failure to have geographic access to a source of healthy food is a health determinant that affects the most deprived households more severely as such households often lack the means to overcome such poor access. When developing and implementing preventive measures to address the consequences of deprivation, policy makers must identify areas where deprivation is compounded by poor physical access to healthy food. This study draws on the "food deserts" literature and adapts the indicators to suit the unique context of Gatineau (QC), characterised by the presence of non-traditional retailers selling fruits and vegetables and a high diversity of urban forms throughout the territory. Data and method - In collaboration with the Promotion – Prevention team at the Public Health Director Several datasets were constructed: A composite deprivation index was calculated using the 2006 census from Statistics Canada (data provided by the LASER); Food retailers were found using three sources (Yellow Pages, Emploi Quebec, and MAPAQ) and were visited to establish the total surface area devoted to the sale of fruits and vegetables; Four population weighted accessibility measures were calculated for each dissemination area (DA) using road network distances (data provided by the LASER). Using a k-means classification method, we established eight classes of accessibility to a healthy diet. These were mapped and then superimposed over high deprivation areas in order to identify areas where accessibility is poor and deprivation is high. Results - Overall, deprivation is positively correlated with better accessibility. However, there are nearly 18 300 residents (7.6% of the population) who live in high deprivation areas that are characterized by large distances to the nearest retail food store (mean ≥ 1.4 km) and limited availability of fruits and vegetables within walking distance (radius of 1 km). This reveals areas where food security intervention efforts could be accentuated.

Type de document: Rapport-stage
Directeur de mémoire/thèse: Apparicio, Philippe
Co-directeurs de mémoire/thèse: Cloutier, Marie-Soleil
Mots-clés libres: Sécurité alimentaire; accessibilité; déserts alimentaires; défavorisation sociale et matérielle; localisation; source; alimentation saine; distance; portrait; offre alimentaire; Gatineau; Food security; accessibility; food deserts; deprivation index; food environment.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 22 juin 2012 16:03
Dernière modification: 17 juill. 2015 17:38
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/78

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice