Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation du rôle de l'IL-21 dans la biologie des monocytes et des macrophages humains

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Vallières, Francis (2017). Caractérisation du rôle de l'IL-21 dans la biologie des monocytes et des macrophages humains Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en biologie, 199 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (11MB) | Prévisualisation

Résumé

L’interleukine (IL)-21 est membre de la famille des cytokines utilisant la chaine commune γ de récepteur (R) ou le CD132. Cette famille de cytokines est connue pour être parmi les plus étudiées en immunologie. L’IL-21 est principalement sécrétée par les lymphocytes T CD4+ activés, notamment les lymphocytes TFH et TH17, mais également par les cellules NKT. Elle est associée à différentes pathologies inflammatoires et auto-immunes telles que l’arthrite rhumatoïde, les maladies inflammatoires de l’intestin et le lupus érythémateux systémique. Bien que l’effet de l’IL-21 soit bien caractérisé dans les cellules d’origine lymphoïdes, le rôle biologique du système IL-21/IL-21R dans les monocytes et les macrophages humains demeure peu documenté. Dans cette étude, nous avons approfondi les connaissances sur l’effet de l’IL-21 dans la biologie des monocytes et des macrophages humains en évaluant sa capacité à moduler certaines de leurs fonctions. D’abord, nous avons confirmé l’expression de l’IL-21R à la surface de la lignée cellulaire THP-1, des monocytes humains et des macrophages différenciés à partir de monocytes humains en présence de GM-CSF (MDMH). Puis, nos résultats montrent que l’IL-21 augmente la capacité de ces cellules à exercer la phagocytose effectuée par l’entremise des récepteurs Fc. L’augmentation de la phagocytose n’était pas associée à un accroissement de l’expression du CD16, du CD32, du CD64, ni de celle de l’IL-21R par l’IL-21. L’IL-21 active la voie Jak/STAT, celle des MAPK (ERK et p38), celle de la PI3K/Akt et Syk tel que montré par l’augmentation de leur niveau de phosphorylation. Également, une association constitutive entre l’IL-21Rα et Syk a été observée. Conséquemment, le rôle de l’activation de Syk, de ERK 1/2 de la voie Jak/STAT et de la PI3K/Akt dans l’augmentation des capacités phagocytaire en réponse à l’IL-21 dans ces cellules a été validé par l’utilisation d’inhibiteurs pharmacologiques. De surcroît, l’IL-21 accroît la phagocytose de particule de zymosan par les MDMH. Cette dernière dépend également de l’activation des mêmes voies de signalisation. L’IL-21 ne module toutefois pas l’endocytose, la phagocytose de bactéries et ni celle de particules de zymosan par les monocytes humains. Nos résultats montrent aussi que l’IL-21 n’est pas un agent chimioattractant pour les monocytes humains. Elle accroît cependant l’adhésion des monocytes aux cellules endothéliales, et ce de manières dépendantes de l’activation de Syk. Finalement l’IL-21 stimule la sécrétion de MMP-9 par les MDMH. L’IL-21 possède donc des effets biologiques significatifs dans les monocytes et les macrophages humains. Par conséquent, le développement de stratégies thérapeutiques ciblant le système IL-21/IL-21R devra considérer que la physiologie des monocytes et des macrophages peut en être affectée.

Type de document: Thèse Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Girard, Denis
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 02 sept. 2018 20:37
Dernière modification: 02 sept. 2018 20:37
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7573

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice