Dépôt numérique
RECHERCHER

Caractérisation d'un variant antigénique du virus influenza porcin type A (H1N1) associé à la pneumonie proliférative et nécrosante

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

N'Diaye, Maïmouna (1995). Caractérisation d'un variant antigénique du virus influenza porcin type A (H1N1) associé à la pneumonie proliférative et nécrosante Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 218 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (66MB) | Prévisualisation

Résumé

Au Québec en 1990, un nouveau variant du virus influenza de type A (H1N1) porcin a été isolé d'animaux affectées par des problèmes respiratoires attribuables à des lésions de pneumonie proliférative et nécrosante (PPN). Les études sérologiques comparatives réalisées avec le test d'inhibition de l'hémagglutination (IHA) n'ont démontré aucune réactivité de ce nouvel isolat envers différents sérums hyperimmuns dirigés contre des souches de virus d'influenza humains de type A (H1N1, H2N2, H3N2), B et c. De plus, ce nouvel isolat québécois s'est avéré antigéniquement apparenté mais distinct des souches porcines québécoises et américaines de référence, A/SwinejQuébec/192/81(H1N1) (QC81) et A/SwinejNew Jerseyf8/76(H1N1), et celles communément associées aux épidémies de grippe classique survenues au Québec avant cette période.

L'étude des variations antigéniques de ce nouveau variant a été effectuée. L' objectif était de produire des anticorps monoclonaux (AcMo) dirigés spécifiquement contre l'hémagglutinine(HA) de la nouvelle souche A/SwinejQuébecf5393/91(H1N1)(QC91) afin d'établir les paramètres pour la mise au point d'une épreuve ELISA de blocage permettant la distinction entre les anticorps produits chez le porc contre les souches associées à des lésions de PPN et la souche de référence(QC81). Par ailleurs, les relations antigéniques et génétiques existant entre la souche QC91 et les autres isolats québécois associés à des lésions de PPN ont été évaluées de même que l'évolution antigénique et génétique des souches du virus de l'influenza porcin A(H1N1) circulant dans la population porcine au Québec de 1981 à 1990.

Des AcMo ont été obtenus suite à l'immunisation de souris BALB/c avec les préparations de virus QC91 dissocié à l'éthertween 20. Six AcMo appartenant tous à la sous classe d'immunoglobulines IgG1 et spécifiques à la protéine HA de la souche QC91 ont été obtenus. Un AcMo désigné G9 a été produit en liquide d'ascite en vue des études de caractérisation. Bien qu'une réactivité croisée partielle ait été observée par les tests d'immunofluorescence indirecte et de neutralisation de l'infectivité envers la souche québécoise de référence (QC81), l'AcMo G9 a réagi spécifiquement avec la souche QC91 au test d'IHA. Aucune inhibition de l' activité hémagglutinante du virus QC81 n'a été démontrée. En outre un marquage spécifique à l'or colloïdal des projections de surface du virion (QC91) avec l'AcMo G9 a été observé en microscopie électronique. Les travaux préliminaires sur la mise au point d'une épreuve immunoenzymatique ont montré que les sérums polyclonaux de porcs infectés expérimentalement et de porcs ayant connu des épisodes de PPN entrent en compétition avec l'AcMo G9 spécifique à la souche QC91.

L'analyse sérologique à l'aide de l' AcMe G9 de deux autres isolats IAF-1747 et IAF-Klop (deux isolats associés à la PPN et provenant respectivement des mêmes fermes d'élevage et de fermes différentes du QC91) a démontré que ces derniers partageaient les mêmes déterminants antigéniques que le virus QC91. Cependant, la comparaison des séquences en acides aminés de la portion HAl du gène HA (excluant la séquence en acides aminés du peptide signal) de ces deux isolats avec celle déduite pour la souche QC91 a révélé 16 mutations en résidus d'acides aminés dans la séquence de 1' isolat IAF-Klop et 8 changements d'acides aminés dans celle de l'isolat IAF-1747.

La réactivité de l'AcMe G9 envers le virus IAF-1192 (une souche virale de l'influenza porcin A (H1N1) isolée des porcs en 1987 durant une épidémie de grippe porcine classique au Québec} a démontré que ces deux virus possédaient des déterminants antigéniques différents. Les études de séquençage ont montré qu'au ni veau de la portion HAl de la protéine HA, la souche IAF-1192 différait des souches QC91 et QC81 par au moins 19 et 12 acides aminés, respectivement.

Ces travaux montrent que:

1. l' AcMe G9 de type IgGl est spécifique à la protéine HA du virus QC91,

2. les porcs produisent des anticorps contre l'épitope différenciant la souche QC91 de la souche de référence (QC81),

3. les différents isolats québécois associés à la PPN sont antigéniquement identiques à la souche QC91 en dépit de leur diversité génétique considérable,

4. plusieurs souches distinctes (antigéniquement et génétiquement) du virus de l'influenza porcin A(H1N1) circulaient dans la population porcine au Québec de 1981 à 1990.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Arora, D.J.S.
Co-directeurs de mémoire/thèse: Dea, Serge
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 20 févr. 2019 16:16
Dernière modification: 20 févr. 2019 16:16
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7565

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice