Dépôt numérique
RECHERCHER

Micronutriments alimentaires et leurs rôles dans le contrôle naturel de la cancérisation cellulaire.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Lessard, Stéphan (1995). Micronutriments alimentaires et leurs rôles dans le contrôle naturel de la cancérisation cellulaire. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 197 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (60MB) | Prévisualisation

Résumé

Plusieurs micronutriments provenant des aliments ou des plantes semblent jouer un rôle prépondérant dans la prévention et même dans le traitement du cancer. Certains exerceraient leur effet par leurs pouvoirs antioxydants, d'autres par leurs capacités de moduler les réponses immunitaires ou les enzymes importantes de l'homéostasie cellulaire. on prétend que d'autres stabiliseraient l'ADN muté des cellules cancéreuses ou en voie de cancérisation, ou pourraient inhiber les collagénases qui permettent les métastases, etc. Les phénols, les vitamines et leurs précurseurs, les minéraux, les acides gras insaturés et les acides nucléiques sont des micronutriments alimentaires et autant de familles de composés chimiques naturels présentement à l'étude afin de mieux connaître leurs propriétés anticancéreuses.

Notre travail avait comme objectifs le développement de techniques simples et leurs applications dans l'étude de certaines propriétés désirables des micronutriments alimentaires dans la prévention de la cancérisation.

Nous avons développé et mis au point une microtechnique pour étudier et mesurer quantitativement le pouvoir antioxydant d'une variété de produits chimiques, micronutriments, drogues ou plantes par l'intermédiaire de la peroxydation de membranes artificielles. Nous avons également mis au point et utilisé le test de mutagénécité bactérien Umu pour étudier les propriétés mutagéniques de ces différents produits en soi ainsi que les propriétés mutagéniques de leurs métabolites hépatiques une fois transformés par le cytochrome P-450. Nous avons mis au point une variation technologique du test Umu qui permet d'étudier les propriétés antimutagéniques d'un produit en soi aussi bien que de ses métabolites hépatiques.

En tout, nous avons étudié 56 produits différents à l'aide de ces technologies pour mieux connaître leurs propriétés biologiques. Des produits sélectionnés, 22 étaient d'origine commerciale, 12 sont vendus pour leurs propriétés thérapeutiques diverses par les magasins d'aliments naturels et 22 autres étaient des épices chez lesquelles nous avons extrait leurs composés par infusion dans 1 'eau bouillante ou dans l'éthanol.

Nos résultats montrent que sur les 56 produits sélectionnés et étudiés pour leurs propriétés antioxydantes, 14(25%) possédaient des propriétés antioxydantes fortes, 12 autres (21%) possédaient des propriétés antioxydantes de force moyenne et 24 (43%) étaient ni antioxydants, ni oxydants. Cinq( 9%) des produits étudiés possédaient des propriétés oxydantes.

Nos études sur la mutagénécité montrent que sur les 56 produits étudiés, 53 (95%) ne sont pas mutagènes en soi, ni par l'action de leurs métabolites hépatiques une fois transformés par les cytochromes P-450.

Nos études sur les propriétés antimutagéniques des mêmes 56 produits indiquent que 50% de ces derniers sont capables d'inhiber de plus de 35% les propriétés mutagéniques de mutagènes connus comme le dichromate de potassium. Nous avons observé que 19 des produits étudiés (34%) possèdent à la fois des propriétés antimutagéniques aussi bien en soi, que dans leurs métabolites hépatiques.

On a également observé que les extractions aqueuses d'épices de courtes durées semblent préférables aux extractions de longues durées ou aux extractions éthyliques pour récupérer les micronutriments qui possèdent des activités antioxydantes.

Nos résultats suggèrent que ce ne sont pas nécessairement les produits qui possèdent des propriétés antioxydantes fortes qui inhibent le plus la mutagénécité et permettent de penser que les sites d'action antioxydante d'une molécule purifiée, comme le catéchol, sont différents des sites responsables de l'activité antimutagène.

D'après les résultats que nous avons obtenus, l'activité mutagénique des composés mutagènes que nous avons utilisés au cours de nos études, soit le dichromate de potassium et lequercetin, ne semble pas être relié à un mécanisme d'oxydation du bagage génétique des cellules. Ceci est suggéré parce que certains oxydants inhibent leurs mutagénécités alors que tous les produits antioxydants n'inhibent pas nécessairement leurs propriétés mutagéniques.

L'analyse des résultats obtenus suggère également que de tous les produits sélectionnés et étudiés, la ru tine, la vitamineE, le catéchol, l'épicatéchine, le gossypol, l'origano doux, l'origano fort et la menthe seraient les produits les plus potentiellement intéressants à utiliser dans la prévention du cancer. En effet, ces produits ne sont pas mutagènes en soi ni par l'action de leurs métabolites hépatiques, ils possèdent des propriétés antioxydantes fortes et s'avèrent capables d'inhiber l'activité mutagénique de produits mutagènes.

En résumé, tout notre travail a porté sur le développement de méthodologies qui nous ont permis d'étudier certaines propriétés biologiques des micronutriments. Les résultats obtenus renforcent les hypothèses que plusieurs micronutriments possèdent effectivement des propriétés biologiques favorables et même réparatrices pour les cellules en voie de cancérisation. Les recherches scientifiques confirment de plus en plus que nous sommes ce que nous mangeons et que notre alimentation et notre mode de vie jouent un rôle important dans l'éclosion des maladies. L'augmentation de plusieurs types de cancers n'est peut-être pas étrangère à notre alimentation. Alors mangeons mieux et nous vivrons mieux.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lacroix, Monique
Co-directeurs de mémoire/thèse: Lamoureux, Gilles
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 08 sept. 2018 21:52
Dernière modification: 08 sept. 2018 21:52
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7556

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice