Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude de la distribution et des propriétés fonctionnelles d'un antigène spécifique des cellules NK murines à l'aide de nouveaux anticorps monoclonaux xénogénique

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Paré, Catherine (1995). Étude de la distribution et des propriétés fonctionnelles d'un antigène spécifique des cellules NK murines à l'aide de nouveaux anticorps monoclonaux xénogénique Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 162 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (61MB) | Prévisualisation

Résumé

Les cellules natural killer (NK) sont des cellules lymphoïdes capables d'exercer une activité cytotoxique naturelle envers certaines cellules tumorales ou envers des cellules infectées par des pathogènes particuliers. Parmi les "récepteurs activateurs" d'intérêt des cellules NK se retrouve l'antigène NK2.1, qui est exprimé spécifiquement par les cellules NK de plusieurs souches de souris. Avant le début des travaux présentés dans ce mémoire, l'AcM 4L03311 produit dans notre laboratoire était le seul AcM connu reconnaissant cet antigène. Puisque cet AcM avait été produit en réponse à une alloimmunisation, sa réactivité n'était potentiellement limitée qu'à certaines souches de souris.

Dans le but de mieux caractériser la distribution et les propriétés fonctionnelles de l'antigène NK2, deux hétérohybridomes hamster-souris sécrétant des AcM xénogéniques anti-NK2 ont été produits, soit les AcM A5 et F4. Ces AcM ont permis de confirmer l'hétérogénéité d'expression de l'antigène NK2, auparavant détectée par l'AcM 4L03311 parmi différentes souches de souris. De façon importante, ils ont aussi été utiles dans la recherche de la présence d'une forme homologue de l'antigène NK2 chez une souche de souris dont les cellules NK ne réagissent pas avec l'AcM 4L03311, soit la souris NZB. Chez cette souche de souris, l'AcM F4 a réagi avec une souspopulation de cellules NK dans l'analyse par cytométrie en flux et a immunoprécipité un hétérodimère à partir d'un lysat de cellules spléniques enrichies en cellules NK. La présence d'une forme homologue de l'antigène NK2 a aussi été recherchée chez le rat, mais aucune réactivité des AcM A5 et F4 avec les cellules NK de rat n'a été révélée.

Des expériences de compétition entre les trois AcM anti-NK2 chez la souris BALB/c ont permis de déterminer que les épitopes reconnus par les AcM A5 et F4 sont à la fois distincts entre eux et distincts de l'épitope reconnu par l'AcM 4L03311. Toujours chez la souris BALB/c, l'épitope reconnu par l'AcM A5 possède le même potentiel activateur de la lyse que l'épitope reconnu par l'AcM 4L03311, mais l'épitope reconnu par l'AcM F4 ne semble avoir aucun effet activateur ou inhibiteur. D'autre part, des travaux effectués avec l'AcM 4L03311 nous avaient permis de formuler l'hypothèse que l'expression de l'antigène NK2 est influencée par les molécules de classe 1 de l'hôte. Des études analogues ont été entreprises avec les AcM A5 et F4 et seuls les résultats obtenus avec l'AcM F4 semblent confirmer cette hypothèse.

L'ensemble des résultats obtenus avec les nouveaux AcM anti-NK2 et avec l'AcM 4L03311 seraient en accord avec l'existence d'une famille de molécules NK2 apparentées et nous autorisent à suggérer un modèle d'organisation de ces molécules. L'appartenance de ces molécules à des familles de récepteurs NK déjà connues est discutée. La production des deux nouveaux AcM anti-NK2 A5 et F4 ouvre la porte à de nouvelles études sur les molécules NK2.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lemieux, Suzanne
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 08 sept. 2018 21:50
Dernière modification: 08 sept. 2018 21:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7554

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice