Dépôt numérique
RECHERCHER

Identification in vitro des métabolites de nouveaux stéroïdes : 17α-méthylstenbolone, 17α-méthylméthénolone et androst-2-en-17-one

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Sylvestre, Alexandre (2017). Identification in vitro des métabolites de nouveaux stéroïdes : 17α-méthylstenbolone, 17α-méthylméthénolone et androst-2-en-17-one Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, maîtrise en science, 100 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

La caractérisation des métabolites de nouveaux stéroïdes de synthèse dont la distribution est illégale est la clé pour pouvoir en détecter la prise par les athlètes. L'utilisation de techniques in vitro telles que les incubations avec des hépatocytes cryopréservés est connue pour simuler le métabolisme via la biotransformation au niveau du foie procurant des résultats semblables à ceux obtenus in vivo chez l’humain. L'utilisation de technique in vitro a pour avantage d'éviter tout problème éthique lié au recours à des volontaires humains pour mener des études d’excrétion avec ces molécules dont l’innocuité est inconnue. Le but de ce projet était de produire in vitro des métabolites de différents stéroïdes de synthèse dont la biotransformation est méconnue. L'origine des stéroïdes utilisés pour les incubations varie d’une synthèse organique à l’interne, de manufacturiers certifiés en produits analytiques ou bien de compagnies de suppléments pour conditionnement physique. La pureté de chaque stéroïde a été vérifiée sur CG-SM avant leur utilisation pour des incubations in vitro (une séparation par CLHP a pu être nécessaire). La production des métabolites a été faite avec l'utilisation d'hépatocytes humains cryopréservés, de fractions S9 de foies humains ainsi que d'enzymes recombinantes du CYP450. Des structures ont été proposées pour les métabolites obtenus, suite à l’analyse par CG-SM principalement. Plusieurs métabolites ont été obtenus pour chacun des stéroïdes testés; cinq pour la méthylstenbolone, sept pour la méthylméthénolone et deux principaux pour l’androst-2-en-17-one. En plus de ces trois SAA, des tests sur l’Epitren RX 30, un supplément contenant de la trendione et de l’épistane, ont été réalisés pour en savoir plus sur leurs voies métaboliques. Ces résultats ont permis le développement d’une méthode de dépistage qui a été incorporée aux analyses existantes.

Abstract

Metabolite characterization of new synthetic steroids, whose distribution is illegal, is the key to detect use by athletes. In vitro techniques, such as incubations with cryopreserved hepatocytes, are known to simulate the human metabolism in the liver giving similar results to those obtained in vivo with urine analysis. In vitro techniques are advantageous compared to excretion studies with human volunteers as the safety of the molecules is unknown. The aim of this project was to produce in vitro metabolites of various synthetic steroids whose metabolism was unknown. The origin of these steroids varied from organic synthesis produced in-house, certified analytical product manufacturers and fitness supplement companies. The purity of each steroid was checked on GC-MS prior to in vitro incubation (HPLC purification was sometimes necessary). Production of metabolites was possible from incubations with cryopreserved human hepatocytes, S9 fractions from human liver and recombinant CYP450 enzymes. Structures have been proposed for metabolites primarily following the GC-MS analysis. Several metabolites have been obtained for each of the steroids in question: five for 17-methylstenbolone, seven for 17-methylmethenolone and two principal ones for androst-2-en-17-one. In addition to these three AAS, some tests have been accomplished on Epitren RX 30, a supplement containing trendione and epistane, to get better knowledge of the metabolic pathways involved. These results lead to the development of a screening method that has been incorporated into existing detection methods.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Ayotte, Christiane
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 02 sept. 2018 20:24
Dernière modification: 02 sept. 2018 20:24
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7422

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice