Dépôt numérique
RECHERCHER

La mutation d'un quartier : la Cité de l'Acadie

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Germain, Annick; Leloup, Xavier; Rose, Damaris; Préfontaine-Meunier, Christine; Lippé-Maheu, Charlotte (2017). La mutation d'un quartier : la Cité de l'Acadie INRS Centre - Urbanisation Culture Société, Montréal.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

En 2000, les Places l’Acadie et Henri Bourassa (PAHB) sont réputées pour être le plus grand îlot insalubre de Montréal. Quelques années plus tard, les 22 immeubles délabrés comprenant 600 logements sont démolis pour faire place à un projet de mixité sociale de grande ampleur, de très forte densité de surcroit. Ce fut un des plus gros chantiers de construction résidentielle de Montréal; on prévoyait en effet construire 1300 logements. Peu de quartiers à Montréal ont connu de telles transformations dans les années 2000; aucun n’a été le théâtre d’une telle aventure collective, ayant mobilisé résidents, organismes communautaires, instances publiques municipales et provinciales, et promoteur privé. Quelques années après le réaménagement du site, quel bilan peut-on en faire? Ce projet répondait-il aux demandes formulées à l’époque des PAHB par les différents acteurs, et notamment ceux situés au plus près des habitants? Dans quelle mesure la nouvelle Cité répond-t-elle aux besoins du type de personnes qui habitaient auparavant aux PAHB? La mutation de la Cité de l’Acadie condense un ensemble d’expériences dont on peut tirer des leçons en termes de politiques urbaines et sociales. Certaines ont une résonnance particulière aujourd’hui : la lutte à l’insalubrité, la mixité sociale, la densification des projets résidentiels, la cohabitation en contexte de grande diversité ethnique. Notre étude comprend trois parties. Dans un premier temps, nous effectuerons un bref historique des PAHB et de la lutte dont elles furent le théâtre. Puis nous examinerons l’actuelle Cité de l’Acadie et l’évaluation qu’en font ses habitants, pour ensuite revenir sur les principales demandes du milieu formulées notamment lors des consultations publiques en 2009, et les discuter à la lumière de notre analyse de la Cité actuelle. Notre méthodologie comprend d’abord une revue de presse des années 20002 , une analyse documentaire (notamment des mémoires déposés lors des consultations publiques) ainsi qu’une dizaine d’observations systématiques des lieux. Nous avons aussi effectué en 2015 et 2016 deux séries d’entretiens semi-dirigés, l’une avec une dizaine d’ intervenants (promoteur, architectes, gestionnaires, ONG, organismes publics, commerces), la seconde avec des résidents co-propriétaires de condo et avec des locataires résidant dans les logements sociaux et communautaires. Parmi ces locataires, nous avons aussi interrogé des ménages dits relogés, qui habitaient auparavant aux PAHB. Nous avons aussi assisté à quelques réunions du comité de suivi du Plan d’action concerté en développement social 2013-2018 de Bordeaux-Cartierville. Enfin nous avons repris certains éléments de l’analyse des modes de cohabitation effectuée dans le cadre d’une étude réalisée pour la Ville de Montréal sur la qualité de vie dans les projets résidentiels denses.

Type de document: Rapport
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 08 août 2018 15:05
Dernière modification: 08 août 2018 15:05
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/7404

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice