Dépôt numérique
RECHERCHER

L'impact de l'insécurité urbaine sur les entreprises manufacturières d'Amérique latine : une étude de cas, Puebla au Mexique.

Echeverria Labraña, Pamela (2010). L'impact de l'insécurité urbaine sur les entreprises manufacturières d'Amérique latine : une étude de cas, Puebla au Mexique. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 276 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB) | Prévisualisation

Résumé

L'insécurité urbaine est une préoccupation quasi universelle et, pour certaines communautés locales, leur cheval de bataille. La criminalité cause des torts irréparables aux victimes. Elle nuit aussi à la capacité des villes de produire de la richesse et d'attirer de nouveaux capitaux. Certaines régions sont aux prises avec une criminalité endémique, mais aussi avec des crimes de plus en plus violents. C'est le cas de l'Amérique latine. En dépit des effets pervers de l'insécurité urbaine, peu de chercheurs se sont intéressés à son impact sur le fonctionnement et la productivité des entreprises. Pourtant, elles sont les canaux par lesquels les villes peuvent prospérer. Les quelques études sur le sujet montrent que le coût du crime dans le secteur privé est considérable tout en étant difficile à comptabiliser. Cette thèse porte sur le lien qui existe entre l'insécurité urbaine et la performance des entreprises par l'intermédiaire d'une étude de cas de la ville de Puebla au Mexique. Des enquêtes quantitatives et qualitatives ont été menées auprès d'établissements manufacturiers traditionnels qui ont la caractéristique d'être fortement représentés une main-d'oeuvre féminine. Il s'agit des secteurs du vêtement et de l'agroalimentaire. Nos résultats jettent un nouveau regard sur l'ampleur des coûts assumés privément par les entreprises. Les pertes financières de la victimisation et les dépenses de prévention/protection constituent les coûts les plus visibles de l'insécurité urbaine. Néanmoins, il en existe toute une panoplie qui, étant plus diffus ou intangibles, sont le plus souvent évacués par ceux qui les assument. Les coûts du roulement du personnel féminin, de l'incapacité d'étendre les heures d'opération, des retards de livraison constituent quelques exemples de barrières au développement des entreprises. Un sentiment d'inélucatibilité habite les entrepreneurs et les travailleuses de Puebla. Hommes et femmes subissent de nombreuses agressions verbales et physiques dans leur quotidien. Rares sont ceux qui dénoncent les crimes par peur de représailles ou tout simplement par désabusement envers les autorités publiques. Les poblanos sont conscients du climat fragile dans lequel ils habitent. Les incivilités, les problèmes de transport, la dégradation du cadre bâti· et le manque de surveillance policière sont tous des problèmes qui les touchent directement. Néanmoins, la plupart acceptent cette réalité comme un coût normal allant même jusqu'à la considérer comme le prix à payer pour faire des affaires.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Polèse, Maria
Mots-clés libres: Insécurité urbaine; établissement manufacturier; criminalité; femme; sécurité; ville; croissance économique; performance; profil; entreprise; main-d'oeuvre; quartier; victimisation; entrepreneur; travailleur; coût; Puebla; Mexique.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 21 juin 2012 20:19
Dernière modification: 17 juill. 2015 18:47
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/72

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice