Dépôt numérique
RECHERCHER

Le périphyton comme biomoniteur de la contamination métallique a proximite d’une mine au Nunavik.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Paris, Louise-Emmanuelle (2017). Le périphyton comme biomoniteur de la contamination métallique a proximite d’une mine au Nunavik. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 142 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB) | Prévisualisation

Résumé

Le but de ce projet était de contribuer au développement d’une méthode visant à améliorer la détection des métaux dans les cours d’eau en utilisant le périphyton comme biomoniteur. Le périphyton est l’ensemble des organismes vivants à la surface des substrats en milieu aquatique. La problématique sous-jacente est que la méthode conventionnelle pour effectuer un suivi métallique est de mesurer les concentrations en métaux dans l’eau de surface, et que cette procédure n’est pas optimale pour représenter le niveau de contamination de l’environnement, notamment parce qu’elle ne tient pas compte de la variabilité temporelle. L’industrie minière représente une des principales sources de contamination métallique dans l’environnement, et projette de se développer dans le nord du Québec dans les années à venir. Dans cette optique, l’étude s’est déroulée au Nunavik à la mine Nunavik-Nickel. Le projet était une continuité d’une étude s’étant tenue plus au sud du Québec (Leguay et al., 2016). Les résultats ont montré une corrélation entre la concentration dans l’eau de surface et la concentration dans le périphyton pour le cuivre, le nickel et le cadmium. La comparaison des résultats du Nunavik avec ceux de Leguay et al. a montré une certaine continuité des données dans le cas du cuivre, bien que le périphyton du Nunavik semble bioaccumuler légèrement moins. Dans le cas du cadmium, les interprétations suggèrent que le périphyton du Nunavik accumule moins de cadmium pour une même concentration dans l’eau de surface. Pour finir, les résultats mettent en évidence l’impact du pH sur la bioaccumulation, et suggèrent également que la bioaccumulation est influencée par le manganèse, le magnésium et le calcium par effet de compétition. De manière générale, les résultats suggèrent que le périphyton a un potentiel intéressant comme biomoniteur pour la contamination métallique dans les cours d’eau. Il serait intéressant de consolider la banque de données amorcée par Leguay et al. avec un maximum de résultats, pour éventuellement développer un indice multimétrique de la contamination métallique en milieu aquatique. Il serait également profitable d’intégrer des résultats provenant de différents milieux (naturel, industriel, urbain, agricole…) et pour différents métaux (plomb, zinc, arsenic…).

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fortin, Claude
Mots-clés libres: périphyton; biomoniteur; Nunavik; cadmium; industrie minière; Québec; nord; milieu aquatique; contamination métallique; biodisponibilité des métaux
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 13 avr. 2018 14:52
Dernière modification: 13 avr. 2018 14:52
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6919

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice