Dépôt numérique
RECHERCHER

Rôle du récepteur des hydrocarbures aromatiques chez les cellules T auxiliaires dans le contrôle de la réponse immunitaire

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Lim, Debbie (2015). Rôle du récepteur des hydrocarbures aromatiques chez les cellules T auxiliaires dans le contrôle de la réponse immunitaire Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences expérimentales de la santé, 77 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Le rôle du récepteur des hydrocarbures aromatiques (AhR) dans le contrôle du système immunitaire demeure encore mal compris. Récemment, il a été démontré que l’activation d’AhR par certains ligands pouvait influencer la différenciation des cellules T. Notre but est d’étudier les effets de différents ligands d’AhR sur la différenciation des cellules Treg et Th17, ainsi que de déterminer les proportions des sous-types de cellules T chez des populations à risques d’expositions aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs) et d’autres ligands d’AhR, soient les pompiers et les grands brûlés. Suite à la différentiation des cellules T CD4+ en Treg ou Th17 en présence de différents ligands, nous avons observé une augmentation des Treg et Th17 en présence de benzo-a-pyrène, une diminution des Treg par VAF347, bilirubine et kynurénine, puis une diminution des Th17 par l’indirubine. L’analyse par cytométrie en flux des sous-populations de cellules T chez les pompiers démontre une augmentation des Th17 comparé au groupe contrôle, mais aussi une corrélation positive et négative entre les années d’expérience des pompiers et les cellules Th1 et Th2 respectivement. La présence de ligands d’AhR a aussi été détectée dans les sérums de grands brûlés par le test XRE-luciférase. Cette étude permet de démontrer qu’une exposition à des HAPs ou d’autres ligands d’AhR pourrait potentiellement se retrouver dans l’organisme et affecter la réponse immunitaire par la modulation de la différentiation des cellules T.

Abstract

The role of aryl hydrocarbon receptor (AhR) in controlling the immune system by the modulation of T cell differentiation remains largely unclear. Recently, it was shown that AhR activation by certain ligands could influence T cell differentiation. We aimed to study the effects of different AhR ligands on Treg and Th17 cell differentiation, as well as to determine the proportions of T cell subsets in populations most at risk of exposure to polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHs) and other AhR ligands, such as firefighters and burn victims. After CD4+ T cells were differentiated into Treg or Th17 cells in the presence of different ligands, we observed an increase in Treg and Th17 cells in the presence of benzo-a-pyrene, a reduction of Treg cells by VAF347, bilirubin and kynurenin, and a reduction in Th17 cells by indirubin. Flow cytometry analyses of T cell subsets in firefighters revealed an increase of Th17 cells compared to control groupe, but also a positive and negative correlation between firefighters’ years of experience and the Th1 and Th2 cells respectively. The presence of AhR ligands was also detected in burn victims’ serums by the XRE-luciferase assay. This study allows us to demonstrate that an exposure to PAHs or other AhR ligands could potentially be found in our organism and affect the immune response by modulating T cell differentiation.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bernier, Jacques
Mots-clés libres: récepteur des hydrocarbures aromatiques (AhR), cellules T, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), pompiers, grands brûlés, Aryl hydrocarbon receptor (AhR), T cells, polycyclic aromatic hydrocarbons (PAH), firefighters, burn
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 29 avr. 2018 05:17
Dernière modification: 29 avr. 2018 05:17
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6763

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice