Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude de la dégradation de contaminants provenant d'un effluent de pâte à papier par fermentation méthanique et par irradiation gamma.

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Beaudoin, Jean (1996). Étude de la dégradation de contaminants provenant d'un effluent de pâte à papier par fermentation méthanique et par irradiation gamma. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 138 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (17MB) | Prévisualisation

Résumé

Ce projet de recherche porte sur la dégradation de composés organochlorés polluants (AOX) que l'on retrouve dans un effluent du procédé de blanchiment au chlore d'une usine de pâtes et papiers. Ces composés organochlorés se divisent en deux catégories, soit ceux de faibles poids moléculaires, telle 3,4,5-trichlorocatéchol, et ceux de hauts poids moléculaires, comme les chlorolignines. Ce projet de recherche consiste à faire la comparaison de la dégradation de ces deux types de composés dans un effluent réel à l'aide de deux procédés distincts, à savoir la fermentation méthanique et l'irradiation gamma afin de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la dégradation. D'autres paramètres comme la DCO et la toxicité (Microtox) ont été mesurés. De plus, des essais en séquences ont été effectués pour vérifier si l'irradiation rend les composés organiques présents dans l'effluent plus accessibles pour les microorganismes anaérobies.

Un système de réacteur anaérobie à film fixe a donc été développé à partir d'un consortium bactérien dégradant le PCP pour traiter les chlorocatéchols. L'effluent a aussi été traité par irradiation gamma comme modèle de radiations ionisantes pour mimer l'action d'un canon à électrons. Pour mieux suivre la dégradation des chlorocatéchols, l'effluent a été fortifié avec du tétrachlorocatéchol (5 ppm). La voie de dégradation des chlorocatéchols a été déterminée pour les deux traitements. Ces études démontrent une similitude entre les deux voies de dégradation. Une réduction de 52% de la DCO a été obtenue, de même qu'une disparition de 58% des chlorocatéchols dans l'effluent fortifié pour un temps de rétention hydraulique de 2,3 jours dans un réacteur anaérobie. Avec une dose 30 kGy, une dégradation de plus 99% des chlorocatéchols a été observée. Une dose de 40 kGy élimine plus de 70 %des AOX présents dans 1 'effluent. Ces études ont de plus démontré que r irradiation gamma n'a que peu d'effet sur la réduction de la DCO et que même si l'irradiation est reconnue pour réduire la taille des molécules de hauts poids moléculaires, elle n'a pas rendu la matière organique de l'effluent plus accessible aux microorganismes anaérobies.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lépine, François
Co-directeurs de mémoire/thèse: Beaudet, Réjean
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 30 avr. 2018 00:38
Dernière modification: 30 avr. 2018 00:38
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6666

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice