Dépôt numérique
RECHERCHER

Localisation mitochondriale du facteur de fragmentation de l’ADN (DFF40/ CAD).

Johnson, Bruno; Séguin-Grignon, Marie-Noëlle; Malboeuf, Valérie; Bernier, Jacques . Localisation mitochondriale du facteur de fragmentation de l’ADN (DFF40/ CAD). In: 12ème colloque du centre de recherche Biomed, 5 mai 2016, Centre de congrès Palace, Laval (Québec).

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

L’étape finale de l’apoptose est la fragmentation en 200pb de l’ADN, un processus qui marque un point de non - retour pour la cellule à éliminer et permet de réduire le risque de transfert de gènes mutés vers les cellules avoisinantes. Le facteur de fragmentation de l’ADN de 40 kDa, le DFF40 est majoritairement responsable de cette fragmentation internucléosomale. La localisation intracellulaire du DFF40 est encore controversée. Bien que plusieurs études ont démontré sa localisation nu- cléaire, l’existence d’une fraction cytoplasmique a été révélée dans des neuroblastomes et des lymphomes. La localisation extranucléaire du DFF40 serait importante dans la régulation son activité. Notre hypothèse est que des modifications post - traductionnelles seraient impliquées dans la localisation et l’activité du DFF40. Les objectifs de la présente étude sont d’identifier les mécanismes pouvant réguler sa localisation cellulaire, de déterminer le ou les sites de localisation cytoplasmique. L’analyse in sillico de la séquence d’acides aminés du DFF40 ont révélés la présence de six sites potentiels de compétition entre phosphorylations et O - glycosylation, modification post - traductionnelles impliquée dans la localisation cel- lulaire de plusieurs protéines. Dans un premier temps, ces types de modifications ont été confirmés par immunobuvardage chez des cellules Jurkat. Des analyses de fractionnement cellulaire ont permis de révéler la présence de DFF40 O - glycosylé dans la fraction membranaire. Une seconde analyse de la séquence du DFF40 avec le logiciel Mitoprot II a révélé la présence d’un site potentiel de localisation mitochondrial en N - terminal, suggérant que cette protéine pourrait être localisée au niveau de cet organite. L’isolation et la purification de mitochondries nous a permis de déterminer par immunobuvardage, par microscopie confocale et électronique sa localisation mitochondriale. De plus, l’induction d’apoptose par de la staurosporine ou du tributylétain induit une translocation mitochondriale du DFF40. Nos travaux sont les premiers à confirmer l’O - glycosylation du DFF40, sa localisation dans la mitochondrie.

Type de document: Document issu d'une conférence ou d'un atelier
Informations complémentaires: Présentation par affiche
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 26 déc. 2017 16:45
Dernière modification: 26 déc. 2017 16:45
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/6626

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice