Dépôt numérique
RECHERCHER

Les représentations du quartier en évolution : le programme de revitalisation urbaine intégrée dans Sainte-Marie à Montréal.

Cloutier, Geneviève (2009). Les représentations du quartier en évolution : le programme de revitalisation urbaine intégrée dans Sainte-Marie à Montréal. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 242 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB) | Prévisualisation

Résumé

Les approches contemporaines de planification urbaine misant sur la délibération et la collaboration entre des acteurs multisectoriels pour traiter les problèmes des quartiers en crise gagnent la faveur des administrations européennes et nord-américaines depuis une quinzaine d'années. Inspirés notamment par la théorie communicationnelle de Jürgen Habermas, ces modèles de planification se voient reprocher par certains théoriciens de ne pas tenir compte des inégalités et de perpétuer la domination des valeurs d'une élite urbaine (Mouffe, 1999; Gunder, 2005; Fainstein, 2005; Allmendinger et al., 2002). Ces critiques invitent à s'interroger sur ce à quoi donne lieu les applications de l'approche communicationnelle, qui cherchent à planifier la revitalisation urbaine de façon intégrée. Notre thèse se sert du cas du programme municipal de revitalisation urbaine intégrée (RUI) appliqué depuis 2003 dans le quartier Sainte-Marie dans le Centre-Sud de Montréal pour faire une étude de l'intégration à laquelle aspire le processus de planification. Nous avons analysé cette intégration sous trois aspects. Le premier aspect est celui de l'intégration des représentations individuelles des acteurs participants à la RUI. Il se rapporte à notre question de recherche principale, à savoir: Dans l'exercice de planification urbaine à l'étude, est-il possible de mettre en évidence une dynamique d'intégration sur la base des ajustements que traduisent les représentations individuelles des participants? Le second aspect concerne l'intégration telle qu'elle se traduit par les actions générées par le processus de planification lui-même. li est en lien avec notre deuxième question, concernant les effets et les initiatives engendrés par le groupe d'acteurs participant à la RUI : quelles sont les productions du comité qui sont assimilables, directement ou indirectement, à la démarche de planification? Le troisième aspect de l'intégration qui a retenu notre attention est plus théorique. li nous amène à interroger ce qui se dégage plus largement de notre étude de cas en termes d'intégration et d'ajustements: quel est le sens théorique des tendances observées par rapport au modèle d'intégration appliqué à travers la RUI ? La sociologie de la transaction sociale nous sert de cadre d'analyse. Nous la combinons à la méthode de la théorie ancrée comme outil de saisie des phénomènes sociaux et de validation des idées qui émergent de notre analyse. Cette combinaison nous permet d'approcher la situation des acteurs participant à l'exercice de planification sous un angle différent de celui adopté, plus traditionnellement, par les courants théoriques de la planification communicationnelle. Notre démarche mise sur l'induction de l'information à partir de l'observation et de l'analyse. Des entretiens (32) semi-directifs ont été menés auprès de 23 répondants, dont 20 étaient membres du comité de revitalisation locale (CRL). Parmi ceux-ci, neuf répondants ont été rencontrés deux fois (en 2006 et en 2007) afin de réaliser une analyse exploratoire de l'évolution de leurs représentations. L'observation de réunions de planification de 2004 à 2008, l'analyse de documents officiels, le codage des entretiens ainsi que l'application du schéma d'analyse des transactions sociales (Blanc et al., 1998) permettent de dresser un portrait global des représentations, des actions du processus et des effets en termes d'intégration. Les résultats de l'analyse nous amènent à proposer qu'une définition du quartier revitalisé, même normative, induite par un ou quelques acteurs participant à la planification ne constitue pas un obstacle à la réalisation d'un projet intégré pertinent. Au contraire, en stimulant chez les acteurs variés une mise à distance de leurs intérêts divergents, une projection du quartier revitalisé idéal produit un effet d'adhésion: les individus se détachent de leurs intérêts sectoriels particuliers pour mieux adhérer à la représentation du quartier idéal, qu'ils partagent avec les autres. Un tel effet d'adhésion favorise la cohésion au sein du groupe et facilite les ajustements interpersonnels. Une fois cette cohésion assurée, les acteurs individuels sont en mesure d'agir pour s'ajuster et ajuster la projection de façon à la rendre plus conforme aux besoins réels et aux opportunités du quartier ======= For more than 15 years, planning theory's communicative paradigm has been inspiring the debate and the practice of planning in cities around the world. Inspired by Habermas' (1987) theory of communicative action, the paradigm has influenced the making of Montreal's Integrated Urban Revitalization (RUI) program. Based on a case study of this program applied in the central neighbourhood of Sainte-Marie since 2003, the thesis analyzes the wished-for integration in three ways. First, we look at the individual representations of the neighbourhood to see if the compromises made by the participants in the planning exercise result in a dynamic of integration. The second aspect concems the integration initiated by the planning committee itself in terms of productions and actions. The third aspect leads us to question what emerges more broadly and theoretically in terms of integration and adjustments. The sociology of social transaction serves as a framework for analysis. Combined to a method inspired by grounded theory, it allows us to approach the communicative planning situation on a new angle. Thirty-two interviews were conducted with 23 respondents among which 20 were members of the Local Revitalization Committee. Of these, nine were interviewed twice to evaluate the changes in their representations. The interview transcripts were coded and combined to observation field notes and to the analysis of official documents in order to get a global picture of the process of integration underlying the planning pro gram. The results lead us to propose that a certain ideal of the neighbourhood can stimulate integration. This ideal helps individuals take a distance from their specific interests and share a vision of what the neighbourhood could be like. Such a vision encourages collective adhesion to the planning project and cohesion within the group. It preserves the planning operation from being hampered by the variety of values and interests. The ideal projection acts as an initial integrative factor. From there, actors can work to ensure its grounding in the local reality.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Sénécal, Gilles
Mots-clés libres: Planification urbaine; revitalisation urbaine intégrée; représentation individuelle; effet; initiative; groupe acteur; interaction; collaboration; transaction sociale; action; collective; intégration; représentation; processus; quartier; Sainte-Marie; Montréal.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 22 juin 2012 17:47
Dernière modification: 20 juill. 2015 11:35
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/59

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice