Dépôt numérique
RECHERCHER

Etude immunotoxicologique in vitro et in vivo chez la pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) et la crécerelle d'Amérique (Fa/co sparverius)

Audet, Mélanie (2000). Etude immunotoxicologique in vitro et in vivo chez la pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) et la crécerelle d'Amérique (Fa/co sparverius) Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en science, 134 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (23MB) | Prévisualisation

Résumé

ler Volet

Suite à la 2ième guerre mondiale, un déclin important des populations Nord américaines de pygargue à tête blanche fut observé. L'apparition de problèmes de productivité, de mortalité d'embryon, de stérilité d'adulte, de perte excessive de jeunes oisillons, de malformations et de difficultés dans l'établissement d'une paire d'adulte fut relevée par plusieurs équipes de recherche. Cependant, nous observons dans la littérature qu'aucune étude au niveau cellulaire n'est répertoriée sur ces populations. Étant un paramètre immunologique représenté dans la quasitotalité du règne animal et un mécanisme de première ligne de défense, la phagocytose fut utilisée comme paramètre immunologique afin de comparer la compétence du système immunitaire de 6 populations d'aiglons à tête blanche nichant sur des sites autour des Grands Lacs et exposés in situ à différents contaminants environnementaux.

Pour ce faire, nous avons établi au sein de notre laboratoire les conditions optimales de la phagocytose à l'aide d'hétérophile aviaire (appendice A). Une incubation de 60 minutes avec l'antigène (billes de latex fluorescentes) permet d'obtenir une efficacité maximale de la phagocytose en cytométrie de flux chez le poulet domestique. La réponse phagocytaire n'est pas modifiée suite à 4 jours de fixation cellulaire chez le poulet et la crécerelle d'Amérique. Suite à la mise au point de la méthodologie, l'activité phagocytaire des 6 populations fut évaluée sur le terrain. Celle-ci n'est pas influencée par le site d'échantillonnage, le sexe de 1 'oiseau, son poids, son âge ainsi que la grosseur de la portée. Ces résultats suggèrent un état de santé généralement bon chez les aiglons nichant près des Grands Lacs.

2e Volet

Au cours des dernières années, les niveaux de mercure dans l'Est de l'Amérique du Nord ont considérablement augmenté. Ce polluant environnemental affecte plusieurs espèces d'oiseaux et plus particulièrement les oiseaux de haut niveau trophique comme les oiseaux de proies. Pour cette raison, le système immunitaire d'un mpace gardé en captivité, la crécerelle d'Amérique, fut examiné in vitro à l'aide de la transformation lymphoblastique afm de comprendre les effets néfastes auxquels sont exposés le système immunitaire des rapaces et de déterminer leur seuil de vulnémbilité.

Tout d'abord, les conditions optimales de la transformation lymphoblastique furent établies en utilisant le poulet comme modèle pour les espèces aviaires tandis que la crécerelle d'Amérique fut utilisée pour vérifier la validité des paramètres pour une espèce de mpace. Un temps total d'incubation de 88 heures permet d'obtenir un index de stimulation maximal tandis que les concentrations optimales des mitogènes pour le poulet : 2 J.Lg/ml de Concanavaline A (Con A), 50 Jlg/ml de Phytohémagglutinine (PHA) et 5 Jlg/ml de Pokeweed (PWM) pour la crécerelle : 25 Jlg/ml de Con A, entre 5 et 25 Jlg/ml de PHA et entre 5 et 10 J.Lg/ml de PWM

Suite à la mise au point de la méthodologie, les lymphocytes périphériques sanguins (PBLs) de crécrelles ont été exposés in vitro au méthylmercure ainsi qu'au chlorure de mercure à des concentrations se situant entre 10"9 et 104 M. À de fortes doses, (10-6 et 10"5 M), les 2 formes de mercure ont démontré une diminution significative de la réponse mitogénique par mpport au témoin. De plus, aux doses de 10"5 et 104 M une inhibition quasi-totale (entre 91% et 98%) de la prolifération lymphocytaire est observée. Les concentrations auxquelle 50% d'inhibition de la réponse mitogénique est observée (IC50 ) pour le méthylmercure et pour le chlorure de mercure sont respectivement 3.6 x 10-6 Met de 8.1 x 10-6 M. De ce fait, la forme organique s'avère plus toxique que la forme inorganique pour la crécerelle d'Amérique. Les niveaux de mercure que nous observons dans les plumes des pygargues à tête blanche nichant autour des Grands Lacs étant du même ordre de grandeur que ceux démontrés ici, nous permettent de croire que des signes d'immunosuppression pourraient être présents chez ces oiseaux de proies.

3e Volet

Les biphényls polychlorés (BPC) sont des contaminants environnementaux industriels qui sont persistants, lipophlliques, bioaccumulables et omniprésents à travers les écosystèmes aquatique et terrestre. Au cours des dernières années, la baisse de productivité d'aiglon à tête blanche autour des Grands Lacs fut attribuée à une forte exposition aux BPC chez ces rapaces.

Ainsi, 4 paires de crécerelles d'Amérique furent exposées, via la nourriture, à un mélange d'aroclors (1248:1254:1260) (appendice B). Ces oiseaux furent suivis pendant trois générations. Les crécerelles ont été sacrifiées à l'hiver 2000 et la phagocytose ainsi que la transformation lymphoblastique ont été effectuées. Aucune différence significative entre les 3 générations pour les deux paramètres immunologiques ne fut observée. Ainsi, nous pensons qu'un rétablissement des fonctions immunitaires est possible lorsque 1 'exposition aux BPC s'est effectuée depuis une longue période de temps (plus de 550 j).

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Fournier, Michel
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 25 oct. 2017 15:19
Dernière modification: 25 oct. 2017 15:19
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5768

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice