Dépôt numérique
RECHERCHER

L'accès au logement par les nouveaux arrivants à Montréal : le cas des réfugiés et demandeurs d'asile en provenance d'Afrique subsaharienne.

Guay-Charette, Alexandra (2010). L'accès au logement par les nouveaux arrivants à Montréal : le cas des réfugiés et demandeurs d'asile en provenance d'Afrique subsaharienne. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 175 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB) | Prévisualisation

Résumé

L’accès au logement par les nouveaux arrivants internationaux à faible revenu fait l’objet de recherches scientifiques dans la plupart des régions métropolitaines canadiennes. De plus en plus, on distingue les groupes ethnoculturels dans leurs modes et conditions d’accès à un logement convenable et abordable. Les nouveaux arrivants en provenance de l’Afrique subsaharienne, et particulièrement les réfugiés et demandeurs d’asile en provenance de cette région du monde sont toutefois des groupes qui font l’objet de connaissances assez limitées. Il s’agit d’un groupe issu des minorités visibles qui parle français et dont le nombre à Montréal s’accroît. Ce mémoire vise à mieux comprendre les modes d’accès au logement, puis les conditions résidentielles de ce sous-groupe de nouveaux arrivants. Nous inscrivons cette étude exploratoire dans un cadre théorique qui pose l’accès à un logement convenable et abordable comme l’un des piliers de l’insertion des nouveaux arrivants à une société réceptrice. Ce cadre théorique définit aussi la trajectoire résidentielle comme l’ensemble des processus par lesquels les nouveaux arrivants consomment des logements au fil du temps et des événements de leur vie. Ces processus sont influencés par le niveau d’intégration de leur groupe ethnoculturel à la société, puis aux différentes structures socioéconomiques et politiques du marché résidentiel, de la ville d’accueil, et de la société d’accueil. Aux moyens d’entretiens semi-dirigés et d’un groupe de discussion, nous explorons les trajectoires résidentielles de treize réfugiés et demandeurs d’asile en provenance d’Afrique subsaharienne. Nous considérons alors deux questions capitales : dans un premier temps, nous nous intéressons aux motifs des choix de localisation résidentielle, puis aux motifs des choix des logements occupés, au cours des premières années de résidence à Montréal. Dans un second temps, nous abordons les processus d’insertion résidentielle et les conditions de logement, c’est-à-dire la démarche de recherche et le mode d’accès au logement, les attentes, les obstacles rencontrés et les stratégies mobilisées pour surmonter ces obstacles, puis les conditions dans lesquelles vivent ces nouveaux arrivants. Nous nous intéressons par la suite au sentiment des participants d’être chez eux dans leur logement, et à leur perception du quartier de résidence comme d’une communauté. Nous représentons finalement les trajectoires résidentielles, en prenant comme point de départ le pays d’origine, sur des schémas, dont les variables de l’autonomie résidentielle et de la satisfaction résidentielle s’entrecroisent et donnent un indice du niveau d’intégration de chaque participant. Il résulte de cette recherche que la trajectoire résidentielle ne présente pas toujours une progression en termes de qualité des logements, de satisfaction résidentielle ou d’abordabilité. Les prix du marché locatif privé ainsi que la qualité du parc résidentiel montréalais représentent des obstacles de taille à l’accès au logement, et le capital social revêt une importance particulière dans les conditions d’accès à un logement convenable et abordable ======= Access to housing by low income newcomers is studied in many CMAs in Canada. Increasingly, ethnic groups are distinguished in their way to access to adequate and affordable housing. Sub-Saharan Africans, and specially asylum seekers and refugees that arrive in Montreal from this part of the world are groups that are have not been studied much. The thesis that is presented here aims to better understand the settlement experiences, and housing conditions for refugees and asylum seekers from sub-Saharan Africa, a visible minority group that speaks French and that is increasingly present in the Montreal’s residential market. This exploratory study is placed in a conceptual framework that considers access to a suitable and affordable housing as a pillar of integration to a new society. This theoretical framework also defines housing trajectory as the whole process by which newcomers live in different housing situations through time and events in their lives. These processes are influenced by the level of integration of their ethnic group to society, and by the different socioeconomic and politic structures that govern the housing market, the new city and the new society. With semi-structured interviews and a focus group, we study the housing trajectories of thirteen refugees and asylum seekers who come from sub-Saharan Africa. Thus, we consider two main questions: first, we study the grounds for the residential localisation choices (priorities, security, presence of members of ethnic community), and the reasons for the housing choices (preferences, expectations, and priorities) during the first years of residence in Montreal. Second, we study the processes through which these newcomers access to housing, and the housing conditions they live in. We look at the housing search processes, the expectations and the multiple factors that limit access to housing: economic disadvantages, housing costs, discrimination, lack of knowledge about the housing market. Then, we examine the strategies that are mobilised to overcome these obstacles, and the housing conditions in which newcomers live. Next, we study the participants’ housing satisfaction ad their feeling of being home, and their perception of the neighbourhood as a community. Finally, we illustrate residential trajectories on graphs. The trajectories start in the home country, and the variables of residential autonomy and residential satisfaction intersect and give an idea of the level of integration of each participant.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Rose, Damaris
Mots-clés libres: Accessibilité; logement abordable; immigration; réfugié; entretien qualitatif; groupe de discussion; trajectoire résidentielle; insertion; immigrant; statut; nouvel arrivant; service; Montréal; Canada; Québec.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 26 juin 2012 18:45
Dernière modification: 17 juill. 2015 16:03
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/53

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice