Dépôt numérique
RECHERCHER

Interactions protéiques de la protéine tyrosine phosphatase SHP-1 chez les macrophages murins lors de la maturation du phagolysosome.

Plazas-Gomez, Carolina (2016). Interactions protéiques de la protéine tyrosine phosphatase SHP-1 chez les macrophages murins lors de la maturation du phagolysosome. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en virologie et immunologie, 147 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (5MB) | Prévisualisation

Résumé

La régulation de la biogenèse du phagolysosome est un processus régulé par les interactions de plusieurs protéines ainsi que par les échanges du phagosome avec d’autres organelles endocytiques. La biogenèse ainsi que la maturation de l’organelle ont fait le sujet de plusieurs études à travers des années, mais les mécanismes qui régulent la série d’évènements permettant une telle maturation ne sont pas tout à fait connus.

Nous avons démontré auparavant que la protéine tyrosine phosphatase contenant le domaine SH2 1 (SHP-1) joue un rôle important lors de la biogenèse du phagolysosome. En effet, chez les macrophages déficients en SHP-1 (Ptpn6me) nous avons observé que le recrutement de certains marqueurs de maturation du phagosome est affecté. De plus, nous avons observé que chez les macrophages Ptpn6me, les phagosomes ont des problèmes lors de l’acidification de leur lumen, une des caractéristiques de la maturation du phagosome en phagolysosome.

Pour mon doctorat nous avons proposé d’identifier les protéines interagissant avec SHP-1 lors de la biogenèse du phagolysosome, permettant à SHP-1 de réguler ce processus. Par analyses de spectrométrie de masse, nous avons identifié deux protéines qui interagissent avec SHP-1 lors de la phagocytose: la moésine et la myosine non musculaire de chaîne lourde II-A (myosine). Les deux protéines sont impliquées dans la formation de protubérances dans les cellules et la formation du phagosome.

Nous avons démontré chez des macrophages primaires dérivés de la moelle osseuse (BMMs) ainsi que chez des lignés cellulaires de macrophages que la moésine et la myosine sont recrutées aux phagosomes et qu’elles colocalisent avec SHP-1. Nous avons en plus vérifié ces interactions par immuno-précipitations contre SHP-1 et immunobuvardages de type Western contre les partenaires ainsi que les immuno-précipitations inverses. Nous avons aussi évalué l’état de phosphorylation des résidus tyrosine des partenaires.

Avec des petits ARNs interférents (siRNA) contre soit la moésine soit la myosine, nous avons évalué le taux et l’index de phagocytose des cellules. Nous avons aussi évalué le recrutement de SHP-1 ainsi que le recrutement des marqueurs connus de la maturation des phagolysosomes, suite au traitement avec les siRNA. Finalement, suite au traitement avec les siRNA, nous avons évalué l’acidification des phagosomes, la libération de radicaux oxygénés ainsi que la capacité des macrophages à répondre à une infection bactérienne.

Nous émettons l'hypothèse que Moe et Myo affectent ainsi le recrutement de SHP-1 et donc la biogénèse des phagolysosomes. D'autres expériences seront nécessaires afin de valider cette hypothèse.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Descoteaux, Albert
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 14 juin 2017 14:40
Dernière modification: 14 juin 2017 14:40
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5263

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice