Dépôt numérique
RECHERCHER

Impacts des situations d’urgence sur la détection de contaminations éventuelles dans les réseaux de distribution d’eau potable.

Barhoumi, Aimane (2017). Impacts des situations d’urgence sur la détection de contaminations éventuelles dans les réseaux de distribution d’eau potable. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 83 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

La contamination dans un réseau de distribution d’eau potable peut être soit accidentelle (mauvais entretien des infrastructures, déficit de pression, etc.) ou intentionnelle (intervention malveillante). Cette contamination peut avoir des effets néfastes sur la santé de l’Homme d’où la nécessité d’installer des détecteurs dans le réseau pour suivre, en temps réel, la qualité de l’eau dans les conduites. À travers les données recueillies par les détecteurs et suite à une première détection, la procédure d’intervention pour décontaminer l’eau est établie selon les conditions d’écoulement de l’eau étant donné que pour chaque détecteur d’où la première détection se produit, une zone d’où la contamination peut provenir est identifiée. Or, il arrive parfois que ces conditions d’écoulement changent suite, notamment, aux fermetures de vannes ou lors d’incendies. Ainsi, le présent travail s’intéresse premièrement à développer une méthode, en utilisant le logiciel S-Place, pour réduire le temps de simulation tout en optimisant le placement des détecteurs dans un réseau réel en utilisant un ordinateur de bureau. Puis, à démontrer les différents types d’impacts que peuvent avoir les situations d’urgence (incendies et bris de conduites) sur la détection de contaminants. Les résultats obtenus pour le placement des détecteurs ont permis de réduire le temps de simulation dans un réseau réel de 7 jours à seulement 15 heures en utilisant un ordinateur de bureau. En qui concerne les situations d’urgence, leur simulation a démontré que leur impact varie selon le noeud/conduite où la situation a été simulée.

Abstract

The contamination of a drinking water distribution network can be either accidental (poor infrastructure maintenance, pressure deficit, etc.) or intentional (malicious interference). This contamination can cause adverse health effects on the population, hence the need to install sensors in the network to track, in real time, the quality of the water in the pipes. By using the data collected by sensors and following a first detection, intervention procedure to decontaminate the water is established according to the current condition of the flow of the water since, at each detector where the first detection occurs, an area where contamination may originate is identified. However, sometimes the conditions of the water flow may change following the closures of the valves or in case of fire. Thus, the present work focuses mainly in developing a method, using the Splace software, to reduce the simulation time while optimizing the placement of sensors in a real network using a computer. Then, to demonstrate the different types of impacts that can the emergency situations (fires and broken lines) have on detecting contaminants. The results for the placement of detectors have reduced the simulation time in a real network from seven days to only 15 hours. Regarding the emergency situation, their simulations have shown that their impact varies depending on the node /pipe where the situation was simulated.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Duchesne, Sophie
Co-directeurs de mémoire/thèse: Villeneuve, Jean-Pierre
Mots-clés libres: eau potable municipale; détecteurs; situation d’urgence; incendie; bris de conduite; matrice de détection; réseau d'aqueduc
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 24 avr. 2017 20:16
Dernière modification: 24 avr. 2017 20:16
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5129

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice