Dépôt numérique
RECHERCHER

Les conséquences salariales de la surqualification chez les diplômés postsecondaires d'origine immigrée dans la RMR de Montréal

Lefebvre, Jocelyn (2016). Les conséquences salariales de la surqualification chez les diplômés postsecondaires d'origine immigrée dans la RMR de Montréal Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en démographie, 136 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB) | Prévisualisation

Résumé

Définie comme le fait de détenir une scolarité supérieure à celle requise par le poste occupé, la surqualification est bien réelle sur le marché de l’emploi québécois, touchant plus particulièrement certaines catégories de travailleurs, dont ceux nés à l’étranger, appartenant à une minorité visible et les femmes. Du point de vue des salaires, il résulte généralement une pénalité à ne pas occuper une profession correspondant au plein potentiel de sa scolarité, et une prime lorsqu’il y a sous-qualification. À ce chapitre, des disparités peuvent apparaitre entre différents sous-groupes de travailleurs. Ce sont donc ces écarts de pénalités et de primes qui sont examinés dans ce mémoire, en comparant les travailleurs natifs, non natifs, minorités visibles et non-minorités visibles. Les analyses ont été réalisées pour les diplômés universitaires et du collégial, dans un premier temps pour les deux sexes réunis, puis séparément dans un deuxième temps, tout en contrôlant diverses caractéristiques des travailleurs et du marché de l’emploi. La démarche repose sur des modèles de régressions linéaires par lesquels l’effet de la surqualification et de la sous-qualification sur les salaires est dégagé, en contrôlant l’effet des caractéristiques liées à l’origine immigrée, aux caractéristiques sociodémographiques, au capital humain et au marché de l’emploi. Les données utilisées proviennent de l’échantillon de 20 % du recensement canadien de 2006, et la population observée est constituée des travailleurs salariés âgés de 25 à 54 ans, détenant un diplôme d’études postsecondaires et occupant un emploi dans la région métropolitaine de Montréal. Les résultats révèlent des contrastes dans les pénalités salariales associées à la surqualification et les primes de sous-qualification entre les sous-groupes de la population. Appartenir à une minorité visible n’est pas plus gratifiant ou pénalisant. Par contre, être né hors Canada tend à être plus pénalisant pour les surqualifiés de niveau universitaire, et plus gratifiant pour les sous-qualifiés de niveau collégial. L’effet de ces inadéquations vis-à-vis d’une qualification adéquate notée pour les deux sexes réunis vaut également pour chaque sexe séparément, mais à une exception près : la gratification supplémentaire notée pour les sous-qualifiés de niveau collégial nés hors Canada ne vaut que pour les hommes. ===== ABSTRACT ===== Over-qualification is a widespread phenomenon in the Quebec labour market, which particularly affects certain categories of workers, such as foreign born, visible minority members and women. From the perspective of wages, not holding a job corresponding to the full potential of one's schooling usually results in a penalty, or in a bonus in the cases of under-qualification. In this regard, wage disparities may also appear between different subgroups of workers. In this thesis, penalty and bonus gaps are addressed, comparing foreign-born, natives, visible minorities and non-visible minorities, by sex and schooling, while controlling for various characteristics of workers and from the labour market. The chosen approach is based on linear regression models, by which are derived the effect of over-qualification on wages, controlling for other characteristics linked to the immigrant origin, and sociodemographic, human capital and labour market characteristics. The data come from the 20% sample of 2006 Canadian census and the studied population is made up of employees aged 25 to 54, with post-secondary education and working in the Montreal area. The results reveal contrasts in wage penalties associated with over-qualification and bonuses for under-qualification among subgroups of the population. Belonging to a visible minority is not more rewarding or penalizing. On the other hand, being born outside Canada tends to be more disadventageous for overqualified university graduates, and more rewarding for underqualified college graduates. The effect of these mismatches relatively to adequate qualification noted for both sexes is also valid for each gender taken separately, but with one exception: the extra reward noted for an under-qualified college graduates born outside Canada applies only to men.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Ledent, Jacques
Mots-clés libres: Surqualification; origine immigrée; immigrants; minorités visibles; salaires; RMR de Montréal; diplômés postsecondaires; Overqualification; immigrant origin; immigrants; minorities; earnings; Montreal CMA; postsecondary graduates
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 20 févr. 2017 21:10
Dernière modification: 20 févr. 2017 21:10
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/5041

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice