Dépôt numérique
RECHERCHER

SÉQUENÇAGE DU GÈNE DE LA PROTÉINE DE LA MATRICE DU VIRUS INFLUENZA PORCIN ET EXPRESSION DE LA PROTÉINE Ml RECOMBINANTE.

Welman, Mélanie (1999). SÉQUENÇAGE DU GÈNE DE LA PROTÉINE DE LA MATRICE DU VIRUS INFLUENZA PORCIN ET EXPRESSION DE LA PROTÉINE Ml RECOMBINANTE. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 150 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (71MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Une étude réalisée avec la protéine de la matrice (M) d'un variant antigénique d'influenza porcin (HIN1), nonun! A/Sw/Québed5393J91 (SwQc91), associé à la pneumonie proliférative et nécrosante a été effectuée. Les séquences nucléotidiques et en acides aminés (aa) obtenues pour les protéines M 1 et M2, codées par le gène de la protéine M, du variant SwQc91, ont permis de comparer les changements génomiques internes associés à la protéine M 1 et externes, associés à la protéine M2, observés pour SwQc91 comparativement à une souche classique d'influenza porcin nommée A/Sw/Québed192/81 (SwQc81). Des études portant sur l'e~ression de la protéine M 1 dans le vecteur prooeryote pET21(a), sur l'antigénicité ainsi que sur l'imnunogénicité de la protéine M 1 recombinante (PMR) ont également été effectuées.

L'étude génorrùque a permis de constater que la protéine M 1 a un taux de mutation de O,OSO/o alors que la protéine M2 a un taux de 0,51% ce qui est comparable à la protéine la plus variable du virus; la protéine hémagglutinine (HA) (0,4%-0,48%). La production de la PMRdans le vecteur pET21(a) a permis d'obtenir une protéine, présente en partie dans les corps d'inclusion de la bactérie BL-21(DE3), ayant une masse moléculaire (Mr) de 28 kDa. De plus, une quantité maximale de PMR a pu être obtenue en induisant la suspension bactérienneà 37oC avec 1 mM d'isopropyl-~-D-thiogala:toside (IPTG) pendant 12 heures et le rendement obtenu, suite à la purification et à la conoentration de la PMR. a été évalué à 2,5 mg/ml par 200 ml de suspension bactérienne. L'étude portant sur l'antigénicité semble démontrer la stabilité de la PMR ainsi que l'intégrité de ses 4 épitopes, même après traitement avec du SDS. La PM R semble être un bon irnmtmogène puisque des titres élevés en anticorps (Ac) anti-PMR (64 000) lorsque le virus était utilisé co~ antigène (Ag) et 256 000 lorsque la PMR était utilisée coinille Ag ont été détectés par ÉLISA indirect. Cette expérience démontre également la grande sensibilité de la PM R co~ Ag puisqu'en utilisant une conoentratbn de 1 J..lglrnl, il a été possible de détecter rapidement des titres élevés en Ac.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Arora, D Jit S
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 27 mars 2017 15:30
Dernière modification: 27 mars 2017 15:37
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4928

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice