Dépôt numérique
RECHERCHER

Activité des MAPKs et de NF-KB chez le macrophage infecté par Leishmania donovani

Privé, Charles (2000). Activité des MAPKs et de NF-KB chez le macrophage infecté par Leishmania donovani Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 106 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (45MB) | Prévisualisation

Résumé

Lorsqu'il infecte le macrophage, le parasite Leishmania module certaines voies de signalisation à son avantage. Par exemple, l'infection cause une inhibition de la voie des Jak/Stat en réponse à l'IFN-y et une inhibition de la PKC. Le mécanisme d'inhibition de la PKC implique fort probablement le lipophosphoglycan (LPG), la principale molécule exprimée à la surface de la forme promastigote du parasite. De plus, ce parasite évite d'induire la production d'IL-l, d'IL-12 et de TNF-a. par le macrophage. Or, les MAPKs et NF-KB régulent l'expression de plusieurs gènes de cytokines pro-inflammatoires.

Nous avons donc analysé l'activité des MAPKs et de NF-td3 lors de l'infection de macrophages dérivés de la moelle osseuse de souris BALB/c, naïfs ou pré-traités à l'IFNy, par des promastigotes de L. donovani. Pour évaluer le rôle du LPG sur ces voies de signalisation, nous avons également infectés les macrophages avec une série de trois mutants exprimant des formes tronquées du LPG. Finalement, nous avons vérifié s'il était possible d'activer les MAPKs et NFtd3 avec du lipopolysaccharide (LPS) chez des macrophages préalablement infectés par L. donovani puisqu'une fois parasités, ces macrophages sont incapables de produire certaines cytokines telles que l'IL-l et l'IL-12.

Nous avons démontré que les promastigotes de type sauvage du parasite L. donovani évitent l'activation des voies de ERKl/2, p38 et JNK. Par contre, les mutants déficients en unités répétitives disaccharides du LPG ont tous induit la phosphorylation de ERKl/2. Chez les macrophages pré-activés à l'IFN-y, l'infection par L. donovani a provoqué une rapide et importante phosphorylation de la p38 et une activation un peu plus tardive de ERKl/2 et NF-td3. Enfin, l'activation des MAPKs et de NF-KB par le LPS était en tout point semblable chez les macrophages infectés et non-infectés. La capacité de la forme sauvage deL. donovani à éviter l'activation des MAPKs doit être importante dans l'issue de l'infection.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Descoteaux, Albert
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 28 mars 2017 19:42
Dernière modification: 28 mars 2017 19:42
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4883

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice