Dépôt numérique
RECHERCHER

L'homologue du gène Nramp chezE. coli (mntH) code pour un transporteur de cations métalliques divalents.

Makui, Hortence (2000). L'homologue du gène Nramp chezE. coli (mntH) code pour un transporteur de cations métalliques divalents. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (33MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

Le gène yfeP de E. coli code pour une protéine membranaire de 412 acides aminés qui transporte les cations métalliques divalents, dénommée MntH. Le gène mntH appartient à une famille de gènes très conservée au cours de l'évolution et définie par les gènes Nramp (natural resistance associated macrophage protein). Des gènes de séquences très similaires sont retrouvés chez les procaryotes (bactéries Gram-positive et Gramnégative) et les eucaryotes (mammifères, plantes, et levures).

Chez les mammifères, Nramp1 joue un rôle primordial dans la résistance naturelle à certains pathogènes intracellulaires. Il a été suggéré que, dans les macrophages, Nramp 1 permet de séquestrer le fer (Fe2+ ), le manganèse (Mn2+ ) et d'autres cations divalents. Ces ions sont des cofacteurs d'enzymes importants pour la détoxification des radicaux oxygénés générés entre autres pendant l'explosion oxydatif.

Pour déterminer la fonction de la protéine MntH de E. coli, nous avons surexprimé MntH à partir du gène cloné dans le plasmide pBAD dans deux souches : chez le mutant thermosensible hjlBJ dont la croissance à 42°C dépend de certains cations divalents, et chez le double mutant mntH 1 hflBJ.

Nos résultats indiquent que la surexpression de MntH module la croissance à 42°C des mutants hjlBJ en présence d'ions Fe2+ et Ni2+ et les rend hypersensibles au Mn2+. À 37°C, nos expériences avec le double mutant mntH 1 hjlBJ montrent que MntH transporte sélectivement le Mn2 +, le Cd2 + et le Fe2+, mais pourrait aussi transporter d'autres cations divalents comme le Co2+, le Zn2+, le Ni2+, et le Cu2+. D'autres expériences d'absorption de cations divalents radioactifs ont montré que MntH cotransporte sélectivement le Mn2+ et le Fe2 + en utilisant l'énergie du gradient de proton. Le nom MntH a donc été choisi pour transporteur de Mn2 + dépendant de protons (H).

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Cellier, Mathieu
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 28 mars 2017 19:50
Dernière modification: 28 mars 2017 19:50
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4881

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice