Dépôt numérique
RECHERCHER

Propriétés fonctionnelles du récepteur Ly49C des cellules NK murines

Girard, Simon (2000). Propriétés fonctionnelles du récepteur Ly49C des cellules NK murines Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en science, 139 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (67MB) | Prévisualisation

Résumé

Afin d'éclaicir les propriétés fonctionnelles du récepteur Ly49C des cellules NK murines, nous avons évalué, dans un premier temps, la concentration des ARNm spécifiques au TNF-α et à l'IFN-y après stimulation cellulaire avec l' AcM anti-Ly49C 4L03311. Ainsi, nous avons observé par RT-PCR quantitatif et par buvardage de type Northern que la stimulation des cellules LAK de souris BALB/c par l' AcM 4L03311 induisait une nette augmentation de la concentration de ces ARNm et ce, dans de nombreuses expériences. Cependant, des expériences plus poussées utilisant des cellules triées sur la base de leur expression du récepteur Ly49C ont révélé que l'activation cellulaire ne semblait pas être induite de façon spécifique par la stimulation avec l' AcM 4L03311. Nous en avons conclu que l'augmentation des ARNm spécifiques observée dans les cellules stimulées avec cet AcM était due à la présence d'un élément activateur inconnu dans les préparations d'AcM.

Parallèlement à cette première série d'expériences, l'effet de la stimulation cellulaire avec le même AcM sur la phosphorylation sur tyrosine des protéines cytoplasmiques a été analysé. Dans des conditions permettant l'induction de ce phénomène suite à une stimulation via le récepteur FcyRIIIA, aucun effet semblable n'a pu être observé dans les cellules LAK de souris BALB/c stimulées avec l'AcM 4L03311. La variabilité des résultats générés dans cette partie de l'expérimentation n'a pas permis de conclure quant à la capacité activatrice du récepteur Ly49C.

D'autre part, l'association de protéines cytoplasmiques au récepteur Ly49C a également été étudiée. Utilisant un système de protéines de fusion ainsi que le buvardage de type Far Western, l'association des protéines tyrosine phosphatases SHP-1 et SHP-2 avec le domaine cytoplasmique phosphorylé du récepteur Ly49C a pu être mise en évidence. Le rôle de ces deux phosphatases dans la transmission d'un signal d'inhibition est connu, ce qui suggère que le récepteur Ly49C a la capacité d'enclencher un signal menant à l'inhibition des fonctions cellulaires suite à son engagement. La phosphorylation sur tyrosine du récepteur Ly49C a aussi été vérifiée dans un contexte in situ après immunoprécipitation du récepteur à partir de cellules LAK de souris BALB/c stimulées avec du pervanadate de sodium. Ceci indique que sous sa forme native, le récepteur a la possibilité de recruter les deux protéine tyrosine phosphatases.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Lemieux, Suzanne
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 28 mars 2017 19:40
Dernière modification: 28 mars 2017 19:40
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4866

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice