Dépôt numérique
RECHERCHER

DÉTECTION RAPIDE DE MICROORGANISMES DANS DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES À L'AIDE DE LA MÉTHODE DEFT.

Guay, Marie-Claude (2000). DÉTECTION RAPIDE DE MICROORGANISMES DANS DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES À L'AIDE DE LA MÉTHODE DEFT. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut National de la Recherche Scientifique, Maîtrise en microbiologie appliquée, 79 p.

[img]
Prévisualisation
PDF - Version publiée
Télécharger (30MB) | Prévisualisation

Résumé

La transcription des symboles et des caractères spéciaux utilisés dans la version originale de ce résumé n’a pas été possible en raison de limitations techniques. La version correcte de ce résumé peut être lue en PDF.

La méthode DEFT (Direct Epifluorescent Filter Technique) est une méthode de détection rapide des microorganismes. Lors de cette étude, nous avons voulu démontrer l'applicabilité de la méthode DEFT à des produits pharmaceutiques de différentes compositions. Le problème majeur lié à l'application de cette méthode était qu'elle reposait principalement sur la filtration de l'échantillon. Nous avions un type de produits liquides: les sirops NovahistexTM et Novahistine™; et deux produits solides: Topicort™ (une crème) et Altace™ (une capsule principalement composée d'amidon). Étant donné la nature des produits solides, nous avons eu à développer des méthodes de dispersion et d'extraction des produits afin de pouvoir visualiser les microorganismes en microscopie épifluorescente.

Les résultats obtenus à l'aide des nouvelles méthodes d'extraction et de dispersion développées ont permis l'application de la méthode DEFT aux trois produits à l'étude. En effet, une excellente corrélation a été obtenue entre le méthode DEFT et la méthode standard. Pour les sirops, nous avons obtenu des comptes normalisés variant de 1 ,5x 108 à 3,5x108 UFC/mL pour la méthode standard, tandis que pour la méthode DEFT, les comptes normalisés variaient de 1,5x108 à 5,0x108 bactéries/mL. Pour les crèmes, nous avons obtenu des comptes normalisés variant de 1 ,5x 108 à 7 ,Ox 108 bactéries/mL pour la méthode DEFT et des comptes variant entre 1,0x108 à 7,0x108 UFC/mL pour la méthode en gélose coulée standard ainsi qu'une faible perte de microorganismes occasionnée par la présence de 1 'isopropyl myristate (IPM) utilisée pour la dispersion. Alors que pour le contenu de la capsule Altace™ des comptes normalisés variant de 1,5x108 à 2,0x108 UFC/mL ont été obtenus à l'aide de la méthode standard, des comptes normalisés variant de 1,5x108 à 3,5x108 UFC/mL ont été obtenus pour la méthode DEFT. Malgré ces bonnes corrélations pour le contenu de la capsule AltacerM, il ne faut pas négliger la perte occasionnée par le passage sur le pré-filtre. Cette perte n'étant pas quantifiable à cause de la diffusion de microorganismes dans les pré-filtres, elle n'a pas influencé les résultats puisque nous avons observé une bonne corrélation entre la méthode standard et la méthode DEFT.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Villemur, Richard
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 28 mars 2017 19:32
Dernière modification: 28 mars 2017 19:32
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4865

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice