Dépôt numérique
RECHERCHER

Analyse des tendances futures pour les précipitations et les écoulements au Canada et la partie nord des États-Unis.

Talbot, Guillaume (2009). Analyse des tendances futures pour les précipitations et les écoulements au Canada et la partie nord des États-Unis. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 110 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans un contexte de changements climatiques, des tendances à la hausse pour les températures risquent d'avoir une influence sur les précipitations et les volumes d'eau disponibles à la consommation en modifiant la quantité d'énergie impliquée dans le cycle de l'eau. Dans le but d'évaluer les impacts possibles des changements climatiques sur les réserves d'eau du Canada et du nord des États-Unis, les données provenant de 23 modèles de circulation générale (MCG) ont été utilisées afin de vérifier si des tendances dans les précipitations et les écoulements risquent d'apparaître sur la période 1900-2100. Sur les séries de données mensuelles, des tests de Mann-Kendall et des calages de tendance ont été appliqués afin de vérifier si les changements étaient significatifs ou non, et d'évaluer leur amplitude. Les résultats pour les précipitations indiquent une forte cohérence entre les modèles pour prédire une hausse durant l'hiver sur l'ensemble du territoire, mais particulièrement dans le Nord canadien. Des tendances à la baisse pourraient également apparaître sur la côte ouest, durant la saison estivale. Du côté des écoulements, on prévoit des hausses en hiver et des diminutions en été, et ce, pour l'ensemble du territoire. La région des Prairies ne devrait toutefois pas être affectée pour les écoulements, ni en hiver, ni en été. Par ailleurs, il semble que le forçage anthropique détermine les tendances futures, puisqu'une plus forte probabilité d'observer des changements est observée lorsque des scénarios de gaz à effet de serre pessimistes, tels que le A2, sont utilisés. Enfin, une comparaison des données des MCG avec les historiques d'Environnement Canada a été effectuée pour les précipitations sur la période 1900-2007. Elle a montré que tous les MCG sous-estiment systématiquement les tendances observées à partir des historiques. Cela peut indiquer que les capacités des modèles à reproduire les tendances historiques sont limitées, voire insuffisantes, et que les tendances futures pourraient être elles aussi sous-estimées.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Mailhot, Alain
Co-directeurs de mémoire/thèse: Duchesne , Sophie
Mots-clés libres: précipitations; écoulements; Canada; États-Unis; changements climatiques
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 12 nov. 2012 20:42
Dernière modification: 17 mars 2016 15:10
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/483

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice