Dépôt numérique
RECHERCHER

La géographie des activités économiques au Mexique dans une perspective comparative continentale.

Bueno Cevada, Luis Enrique (2011). La géographie des activités économiques au Mexique dans une perspective comparative continentale. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en études urbaines, 220 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB) | Prévisualisation

Résumé

Cette thèse porte sur la distribution spatiale des activités économiques au Mexique, en adoptant une démarche comparative. Le fil conducteur de la thèse est que la localisation des activités économiques obéit, en gros, aux mêmes processus fondamentaux, mais qu’ils ne se manifestent pas forcément de la même façon dans les trois territoires. Les analyses sont précédées par un travail majeur de validation, de standardisation et de structuration des données. La construction d’unités spatiales « comparables » à partir des différentes unités nationales : Counties, Municipios, Divisions de Recensement, etc. a nécessité de nombreuses transformations. En parallèle, la construction de classes industrielles comparables demande aussi de nombreux ajustements et vérifications entre sources différentes. La construction d’une base statistique d’analyse spatiale entre les trois pays constitue, à notre avis, une des contributions majeures de la thèse. L’organisation spatiale des données repose sur une division centre-périphérie du territoire, permettant ainsi de corroborer la présence dans les trois pays de modèles concentrés et dispersés de localisation industrielle. Dans l’ensemble, les mêmes industries adoptent les mêmes modèles. Toutefois, des différences importantes se notent. Il existe trois facteurs à considérer : le niveau de développement, l’effet de l’ALENA sur la frontière États-Unis Mexique et la géographie physique. Mais aussi, l’introduction d’une perspective continentale modifie sensiblement le positionnement des grandes villes mexicaines. La comparaison de villes de dimension comparable révèle que la taille, comme telle, ne produit pas automatiquement les mêmes spécialisations économiques. Cela nous fait dire que le concept d’économies d’agglomération ne doit pas s’interpréter de façon absolue, mais de façon relative en fonction des autres villes du système. Finalement, les résultats de la thèse nous montrent qu’une logique pure de taille et de distance n’est pas suffisante pour expliquer les différences, la géographie économique de chaque pays est le produit combiné de processus généraux et de facteurs particuliers.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Polèse, Mario
Informations complémentaires: Texte en espagnol avec titre, résumé et synthèse en français (p. 5-37)
Mots-clés libres: Industrie; localisation; géographie économique; distribution spatiale; activité économique; emploi; région; périphérie; ville; ouverture commerciale; analyse comparative; Mexique; États-Unis; Canada; modèle.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 27 juin 2012 15:17
Dernière modification: 17 juill. 2015 18:32
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/48

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice