Dépôt numérique
RECHERCHER

Le quartier chinois de Montréal à l'aube de nouvelles transformations sociales et spatiales : quelles significations pour les jeunes migrants d'origine chinoise?

Charbonneau, Marie-Ève (2016). Le quartier chinois de Montréal à l'aube de nouvelles transformations sociales et spatiales : quelles significations pour les jeunes migrants d'origine chinoise? Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en études urbaines, 205 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (27MB) | Prévisualisation

Résumé

RÉSUMÉ : Cette recherche exploratoire vise à comprendre les transformations qui redéfinissent le quartier chinois de Montréal aujourd’hui. Ces transformations sont d’une part internes, puisqu’elles sont étroitement liées aux nouvelles dynamiques migratoires qui se manifestent par des changements majeurs dans la mobilité des migrants, ainsi que leurs profils socioéconomiques et leurs styles de vie désormais très diversifiés. Le quartier chinois se recompose donc au fil des transformations de la population, mais aussi des changements qui surviennent dans son environnement. Nous approchons le quartier sous l’angle d’une nouvelle catégorie de migrants en hausse depuis les dix dernières années, celle des étudiants internationaux chinois. Ayant des profils très diversifiés, ces étudiants incarnent la mobilité et la superdiversité qui se sont accrues ces dernières années. Nous observons de nouvelles trajectoires résidentielles et une multiplication des ancrages, tant physiques que virtuels. La méthode de l’entrevue mobile avec les étudiants chinois nous a permis de comprendre comment ces jeunes mettent en scène leur ethnicité dans le territoire et dans leurs pratiques sociales, au cours de leurs déplacements et de leur intégration dans des réseaux multiples. En revisitant le concept de marquage ethnique, nous étudions les manières variées dont ces nouveaux migrants participent aux transformations du quartier chinois et d’autres lieux dans lesquels ils s’investissent au quotidien. ===== ABSTRACT : This exploratory research aims to understand the transformations that redefine Montreal’s Chinatown today. To a certain degree, these transformations are internal because of their direct link to new migratory dynamics that manifest through major changes in the mobility of the migrants, as well as their socioeconomic profiles and diverse lifestyles. Chinatown is therefore gradually restructured by the changes occurring within its population and its environment. More precisely, we approach the study of the neighbourhood from the perspective of a new category of migrants: Chinese international students, whose population has increased during the past ten years. Having very diversified profiles, these students embody the mobility and superdiversity of the population, which has intensified in the past few years. In fact, new residential trajectories were observed, in addition to a multiplication of physical and virtual anchors in the city. The method of the mobile interview with the Chinese students helped us to understand how these young people make their ethnicity visible in the territory and in social practices, while they travel in the city and integrate into multiple networks. By revisiting the concept of ethnic marketing, we study the different ways in which new migrants participate in the transformation of Chinatown and other spaces where they invest themselves on a daily basis.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Germain, Annick
Mots-clés libres: quartier chinois; dynamiques migratoires; mobilité; ancrages; ethnicité; réseaux; marquage ethnique; étudiants internationaux; Chinatown; migratory dynamics; mobility; anchors; ethnicity; networks; place making; international students
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 25 août 2016 20:43
Dernière modification: 25 août 2016 20:43
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4624

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice