Dépôt numérique
RECHERCHER

L'indépendance résidentielle au Canada : une analyse des cohortes de naissances 1942-1981.

Billette, Jean-Michel (2008). L'indépendance résidentielle au Canada : une analyse des cohortes de naissances 1942-1981. Thèse. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Doctorat en démographie, 151 p.

Ce document n'est pas hébergé sur EspaceINRS.

Résumé

Cette thèse prend la forme d'une collection d'articles scientifiques rédigés pour fins de publication. Elle est composée d'une introduction, de trois articles et d'une conclusion. Les trois articles qui constituent le coeur de la thèse portent sur divers aspects liés à l'évolution et au contexte de l'indépendance résidentielle au sein des cohortes de jeunes Canadiens nés entre 1942 et 1981. Toutes les analyses ont été effectuées à partir de données issues de l'Enquête rétrospective sur la famille réalisée par Statistique Canada en 2001 (cycle 15 de l'Enquête sociale générale ou ESG 2001 ). Le premier article est essentiellement descriptif et examine divers indices liés à l'intensité et au calendrier du départ du foyer parental et du retour vers le milieu familial au Canada. Plusieurs comparaisons empiriques y sont effectuées entre les sexes, les provinces et les cohortes. Le second article porte sur les déterminants des destinations au départ du foyer parental et fait appel à une approche méthodologique novatrice qui permet de modéliser le choix de plus d'une destination à la fois. Finalement, le dernier article concerne les retours vers le milieu familial et utilise une approche paramétrique combinant analyse des transitions et modèles de vulnérabilité afin de déterminer la mesure dans laquelle le phénomène sous étude subit l'influence de caractéristiques inobservées dont l'effet n'est pas pris en compte dans les modèles explicatifs classiques fondés sur l'exploitation de données d'enquêtes. Les résultats des trois articles convergent avec ceux des études précédentes en ceci qu'ils documentent la tendance actuelle au report du calendrier de la transition vers l'âge adulte et à la réversibilité de l'indépendance résidentielle. En outre, il est également conclu que les destinations au départ du foyer parental ne devraient pas être envisagées en tant que risques concurrents et que des caractéristiques individuelles inobservées ont un impact non négligeable sur le risque d'effectuer un retour vers le milieu familial ===== This dissertation is manuscript-based. It is composed of an introduction, three distinct journal articles, and a conclusion. The three papers that constitute the very core of the dissertation address a variety of issues relating to the historical evolution and current context of residential independence among several cohorts of young Canadians born 1942-1981 . All analyses are based on data drawn from Statistics Canada's 2001 General Social Survey on the Family (GSS, cycle 15). The first paper is essentially descriptive and examines various indicators associated with the timing and intensity of home-leaving and home-returning in Canada. Evidence-based comparisons are made across genders, provinces and cohorts. The second paper investigates the determinants of the pathways out of the parental home using a novel methodological approach that allows the simultaneous modelling of concurrent routes to residential independence. Finally, the third paper is concerned with homereturning and utilizes parametric survival analysis in conjunction with frailty modelling in order to assess the extent to which the phenomenon is affected by unobserved individual factors unaccounted for in standard explanatory models based on survey data. The findings from all three papers are consistent with the well-documented trends regarding the postponement of the transition to adulthood and the increasing reversibility of residential independence. Additionally, the dissertation also presents evidence that the pathways out of the parental household should not be envisioned as competing risks from an experiential standpoint, and that the instantaneous hazard of coming back home after a first departure is substantially influenced by individual characteristics that are not captured by the explanatory variables traditionally included in standard models of home-returning.

Type de document: Thèse
Directeur de mémoire/thèse: Le Bourdais, Céline
Co-directeurs de mémoire/thèse: Laplante, Benoît
Informations complémentaires: Thèse par articles
Mots-clés libres: Analyse; évolution; contexte; départ; retour; destination; foyer; milieu; famille; familial; autonomie; résidence; jeune; Canadien; transition; âge; adulte; enquête sociale générale; ESG; Statistique Canada; comparaison; sexe; province; cohorte.
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 05 janv. 2015 16:00
Dernière modification: 20 juill. 2015 11:57
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/46

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice