Dépôt numérique
RECHERCHER

Réplication de baculovirus sauvage et recombinant dans un système cellulaire en absence de sérum de veau foetal (SVF)

Michaud, Jean-François (2001). Réplication de baculovirus sauvage et recombinant dans un système cellulaire en absence de sérum de veau foetal (SVF) Mémoire. Québec, Université du Québec. Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en virologie et immunologie, 172 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB) | Prévisualisation

Résumé

Les virus des polyédroses nucléaires (VPN) sont des baculovirus très intéressants car ils peuvent être utilisés comme bioinsecticides contre plusieurs insectes ravageurs de plantations, ou comme vecteurs d'expression de gènes pour la production de protéines d'intérêts médicaux, biologiques et pharmaceutiques. Les VPN sont très susceptibles aux mutations en culture cellulaire. Pourtant, une stabilité sur plusieurs passages viraux successifs en culture cellulaire est nécessaire pour que la production massive de bioinsecticides et de protéines recombinantes soit possible. C'est pourquoi, plusieurs études ont évalué la stabilité de VPN dans différents systèmes cellulaires contenant du sérum de veau foetal (SVF). Toutes ces études ont démontré une stabilité virale sur 10 passages viraux en moyenne, après quoi la présence de mutants FP (Few Polyhedra) était évidente. Par contre, aucune étude de stabilité de VPN n'a été effectuée dans un système cellulaire sans SVF.

Notre laboratoire possède une lignée cellulaire adaptée à un milieu de culture très simple sans SVF qui supporte encore très bien la production de VPN même après plus de 500 passages cellulaires. Comme le SVF est un produit très dispendieux, peut contenir des facteurs cytotoxiques, est susceptible aux contaminations par les mycoplasmes et nuit à la purification des protéines recombinantes, il semblait intéressant de vérifier si notre système cellulaire sans SVF offre une stabilité de production de VPN aussi élevée qu'un système cellulaire avec SVF, autant pour la production de bioinsecticides que pour celle de protéines recombinantes. Le virus sauvage GmMVPN a été utilisé pour vérifier la stabilité de production de bioinsecticides, alors que le virus AcLuci, recombinant hybride de AcMVPN et de BmMVPN exprimant la luciférase au lieu de la polyédrine, a été utilisé pour vérifier la stabilité de production de protéines recombinantes.

Après 10 à 12 passages du GmMVPN sauvage dans notre système cellulaire sans SVF, des caractéristiques reliées à l'apparition de mutants FP ont été observées, dont une diminution du nombre de polyèdres totaux et par cellule infectée, du pourcentage de cellules infectées, du nombre de virions à l'intérieur des polyèdres, de la synthèse de membrane virale de novo et de la virulence des polyèdres envers des larves de Galleria mel/one/la. Une modification de la forme des polyèdres, une augmentation de la production de virus extracellulaires et l'expression de deux nouvelles protéines virales ont également été observées après plusieurs passages viraux. De plus, une diminution de l'expression de la polyédrine et d'une protéine de 23 kDa suggère que les mutants FP obtenus proviennent entre autres de mutations dans le gène FP25K de GmMVPN, concordant avec plusieurs études dans un système cellulaire avec SVF. Finalement, en fonction des passages du recombinant AcLuci dans notre système cellulaire sans SVF, une stabilité d'expression de luciférase, et par conséquent de protéines recombinantes, a été observée sur plus de 18 passages viraux. Notre système cellulaire sans SVF offre donc une stabilité virale sur plusieurs passages viraux successifs aussi élevée que dans un système cellulaire avec SVF, permettant ainsi une production simple et rentable de bioinsecticides et de protéines recombinantes à l'aide de baculovirus.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Belloncik, Serge
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 12 oct. 2016 18:37
Dernière modification: 12 oct. 2016 18:37
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4488

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice