Dépôt numérique
RECHERCHER

Étude de la régulaion du système général de sécrétion chez Streptomyces lividans au moyen de la mutagenèse par transposition

Alary, Alain (2001). Étude de la régulaion du système général de sécrétion chez Streptomyces lividans au moyen de la mutagenèse par transposition Mémoire. Québec, Université du Québec. INRS-Institut Armand-Frappier, Maîtrise en microbiologie appliquée, 116 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB) | Prévisualisation

Résumé

Streptomyces lividans sécrète de grandes quantités d'enzymes via le système général de sécrétion. Ce système implique plusieurs facteurs protéiques et des études antérieures suggèrent, en outre la présence de facteurs de régulation. Afin d'étudier la régulation et les facteurs impliquées dans le système général de sécrétion, le gène rapporteur de la xylanase A précédé du long peptide signal de la cellulase A, sous le contrôle du promoteur secA, a été intégré dans le gène ARNt tyrosine du génome de la souche IAF10-164 de S. lividans, négative pour la xylanase et ainsi créer la souche IAF811-20. Cette construction offre plusieurs avantages puisqu'il sera possible de trouver des facteurs qui régulent le promoteur secA, qui contrôle un des gènes essentiels du système général de sécrétion, en plus des facteurs impliqués dans la sécrétion des protéines. La souche IAF811-20 possède une croissance normale et sécrète de 8 à 10 Ul de xylanase en présence de xylane ou de xylose mais seulement 3 à 4 UI en présence de glucose, ce qui indique que le promoteur secA est réprimé par le glucose. Ce résultat est conséquent avec les études de transcription de l'ARNm qui démontraient que SecA était 2 fois plus transcrit en xylane qu'en glucose. Cette souche a été utilisée pour la mutagenèse par transposition avec le Tn5424 ou le Tn5493 qui permettent l'intégration au hasard dans le génome. L'effet de l'interruption de gènes codant pour des facteurs impliqués dans le système général de sécrétion peut facilement être observé par son impact sur la sécrétion de la xylanase. Plusieurs transposants ont été obtenus avec le Tn5424. Pour le transposant #22 le transposon s'est inséré après une glycine correspondant au 1454ième a.a. suivant l'ATG du gène St2.C4.03c. Ce gène est une polykétide synthase de type 1. Pour les transposants #C #20 et #30, le transposon s'est inséré au niveau des 34 pb répétées de l'IS469 du gène StE65.05c, et les transposants #20 et #30 présentent une intégration supplémentaire du transposon qui n'a pu être localisée. Pour le transposant #103, le transposon s'est inséré après une tyrosine correspondant au 5lième a.a. suivant l'ATG du gène StlC3.08c. Ce gène serait possiblement un régulateur de transcription et il semble essentiel puisque ce transposant n'a pu être conservé. Pour les transposants obtenus avec le Tn5493, aucun gène interrompu n'a pu être identifié et le plasmide portant le Tn5493 était toujours présent. L'activité xylanolytique mesurée dans le surnageant de culture des différents transposants présente une certaine variation avec différentes sources de carbone. Toutefois, aucune corrélation évidente n'a pu être établie entre le gène interrompu et les variations observées.

Type de document: Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Morosoli, Rolf
Mots-clés libres: -
Centre: Centre INRS-Institut Armand Frappier
Date de dépôt: 28 sept. 2016 18:32
Dernière modification: 28 sept. 2016 18:32
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4473

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice