Dépôt numérique
RECHERCHER

La forme polycentrique de la région métropolitaine de Montréal : une réalité assumée, un projet inachevé

Sénécal, Gilles; Vachon, Nathalie (2014). La forme polycentrique de la région métropolitaine de Montréal : une réalité assumée, un projet inachevé Institut national de la recherche scientifique - Centre Urbanisation Culture Société, Montréal.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

La forme de l’agglomération métropolitaine de Montréal a fait l’objet de nombreuses réflexions au cours des dernières années, autant pour prévoir son modèle de gouvernance que de déterminer des orientations d’aménagement qui puissent satisfaire les aspirations de la ville-centre qui souhaite conserver son attractivité et les municipalités de la banlieue jalouses de leur autonomie et soucieuses de poursuivre leur développement. L’organisation polycentrique de la métropole est le fait d’une longue évolution, commencée avec la décentralisation des places commerciales et la formation de nouveaux espaces résidentiels, le long de grands axes de mobilité. Elle se manifeste avec l’émergence de pôles d’emploi et de l’intensification urbaine autour de certains de ces pôles devenus multifonctionnels et attirant des typologies résidentielles plus denses. La forme polycentrique a été notée dès le début des années 60 dans le grand plan métropolitain nommé Horizon 2000 de la Ville de Montréal (1967). Longtemps oubliée, la vision est reprise dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal. Au fil d’une lente évolution des approches urbanistiques qui marquent notre compréhension de la métropole, la forme polycentrique est maintenant assumée. Elle fait partie du grand plan et commande les interventions de densification du développement urbain. L’orientation principale du PMAD privilégie la densification des secteurs TOD, soit au point d’entrée d’une infrastructure de transport en commun. Une autre stratégie aurait pu être retenue, pas nécessairement opposée à celle du PMAD, mais complémentaire à celle-ci, soit d’agir sur les pôles d’emploi et d’activités qui sont les destinations des navetteurs. Si ces derniers sont les produits de la planification locale et les secteurs TOD sont les produits de la planification régionale. L’idée d’intervenir simultanément sur ces deux types de territoires serait peut-être l’une des conditions de l’achèvement de la forme polycentrique métropolitaine.

Type de document:
Centre: Centre Urbanisation Culture Société
Date de dépôt: 02 août 2016 18:11
Dernière modification: 02 août 2016 18:11
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/4469

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice