Dépôt numérique
RECHERCHER

Validation quantitative des cartes de glace de rivière. RADARSAT-1.

Drouin, Hugo (2007). Validation quantitative des cartes de glace de rivière. RADARSAT-1. Mémoire. Québec, Université du Québec, Institut national de la recherche scientifique, Maîtrise en sciences de l'eau, 114 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans le cadre du projet FRAZIL dont le but ultime est la gestion et la prévision des embâcles causés par les glaces de rivière, les données de télédétection radar sont utilisées pour produire la cartographie des glaces de rivière. Des études récentes ont d’ailleurs permis de confirmer l’intérêt d’utiliser des images RADARSAT-1 pour la classification du couvert de glace. Cette cartographie permet d’identifier les différents types de glaces dominants qui recouvrent les rivières et de suivre l’évolution de ce couvert. Toutefois, dans un tel processus, des erreurs de classification surviennent en raison des caractéristiques complexes de la nature même de la glace et des spécificités du capteur (fréquence, niveau de bruit, résolution spatiale). Dans le but de connaître la précision des classifications de la glace de rivière à partir d’images RADARSAT-1, ce mémoire fournit une validation quantitative de la cartographie du couvert de glace. Trois approches de classification et trois variantes ont été testées sur quatre images satellites de la rivière Saint-François (Qc) et de la rivière Peace (Ab). Une méthode non-supervisée utilisant la rétrodiffusion (Weber et al., 2003), une méthode non-supervisée utilisant la texture et la rétrodiffusion (Gauthier et al., 2006), une approche orientée-objets (El Battay, 2006), une méthode non-supervisée utilisant la texture et la rétrodiffusion à 16 classes, une méthode utilisant l’algorithme Narendra Goldberg et une approche par segmentation furent vérifiées. Sur les deux sites d’étude, la vérité-terrain fut acquise selon deux méthodes différentes, soit par survol aérien (rivière Peace) ou par reconnaissance au sol (rivière Saint-François). La matrice de confusion a été utilisée pour évaluer la concordance entre les différentes classifications du couvert de glace et la vérité-terrain. Pour la rivière Saint-François, une précision globale de classification variant entre 69 % et 99 % a été obtenue tandis que pour la rivière Peace, des résultats entre 57 % et 75 % ont été produits. Cette différence s’explique par la nature de la glace qui diffère et par la technique de production de la vérité-terrain. Dans presque tous les cas, la méthode orientée-objets a produit les meilleurs résultats. La glace fortement consolidée et l’eau libre ont été les classes le plus aisément discriminables par la majorité des méthodes. En revanche, les catégories de glace moyennement ou faiblement consolidées portent à confusion.

Type de document: Thèse Mémoire
Directeur de mémoire/thèse: Bernier, Monique
Mots-clés libres: glace de rivière; RADARSAT-1; télédétection; cartographie; radar; images satellites
Centre: Centre Eau Terre Environnement
Date de dépôt: 08 nov. 2012 19:35
Dernière modification: 17 nov. 2015 19:19
URI: http://espace.inrs.ca/id/eprint/443

Actions (Identification requise)

Modifier la notice Modifier la notice